Aller au contenu principal

Un comice agricole organisé par les apprentis du CFA Naturapôle

En marge d’une journée portes ouvertes organisée au CFA Naturapôle d’Yvetot, les apprentis d’une classe de BTSA productions animales organisent à destination du public présent un comice agricole. L’organisation d’un tel événement relève d’un projet d’initiative et de communication (PIC) qui vise à promouvoir le monde agricole et plus particulièrement l’élevage.

En seconde année de BTSA productions animales en alternance au CFA Naturapôle d’Yvetot, 27 apprentis organisent un comice agricole afin de promouvoir le monde agricole et les différentes facettes de l’élevage français.

Dans quelques jours, le 21 janvier, 27 apprentis, en 2e année de BTSA productions animales au CFA Naturapôle d’Yvetot, se chargeront d’animer un comice agricole au sein de leur établissement, en marge de la journée portes ouvertes. « Ce comice agricole est un projet d’initiative et de communication (PIC) qui permet à nos apprentis d’être évalués dans le cadre de leur diplôme, explique Delphine Chauvel, professeur de communication et de français, tutrice du projet. Ce que nous cherchons à évaluer avant tout c’est leur capacité à mettre en œuvre une succession d’actions et d’initiatives pour mener à bien leur projet et leur faculté à gérer les imprévus. Le tout avec un budget contraint de 1 600 euros qui va les obliger à faire des choix, à prioriser. »

La promotion du monde agricole et de son enseignement

« Après discussion, la classe a choisi de partir sur l’organisation d’un comice et la promotion de l’élevage », ajoute Delphine Chauvel. Et pour cause. « Ce comice regroupe assez bien tout ce que nous voyons lors de nos études en productions animales, matériel comme animaux », précise Clémence Lejeune, l’une des apprenties en charge de la logistique et de la communication de l’événement.
Concrètement, les 27 apprentis se sont répartis en huit groupes pour concourir à l’organisation des différentes activités qui auront lieu durant la journée, de 10 h à 17 h. « Ce comice nous permet de présenter différentes facettes du monde agricole auprès d’un large public de façon ludique et attractive, souligne Clémence Lejeune. C’est aussi une opportunité pour faire passer quelques messages sur la réalité de nos métiers et de rétablir quelques vérités, en particulier sur l’élevage ».

Loin des clichés

Parmi ces apprentis, très peu sont issus du monde agricole, mais nombreux sont ceux qui y sont venus « par passion ». Le groupe formé par Clémence Lejeune, Laura Delabrière et Romane Hervy a à cœur de déconstruire les stéréotypes si souvent entendus. « L’enseignement agricole n’est pas réservé qu’aux enfants d’agriculteurs et il conduit à un grand nombre de débouchés », souligne Laura qui entend poursuivre par un diplôme d’ingénieur à l’ESA d’Angers ou à UniLaSalle Beauvais.

Un programme soutenu tout le long de la journée

Au programme de ce comice agricole, les visiteurs présents pourront découvrir une exposition de tracteurs anciens et récents, avec la présence notamment d’un concessionnaire Fendt, assister à un spectacle équestre de la compagnie Firfol ou à une démonstration de chien de troupeau, suivre une présentation de bovins, ovins et équins avec des soins portés aux animaux (du parage notamment), et se délecter à loisir des produits présentés dans le cadre d’un marché fermier. Parmi les producteurs présents, Géraldine Frillay de La bergerie du hameau joyeux et ses fromages de brebis, Jean-Baptiste Polet, producteur d’escargots à Yébleron, Donatien Lavigne, de la Ferme de la Houssaye, aviculteur et producteur de foie gras, mais aussi Philippe Thomas du Jardin de Fifi, maraîcher. •
 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Crise du bio : de grands opérateurs encouragent les déconversions
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Morine au mois de juillet du calendrier Belles des prés
L’édition 2023 s’est vendue comme des petits pains. Imaginé et créé par le photographe Johann Baxt, le calendrier Belles des prés…
Exonération de taxe foncière : nouvelle extension pour les agriculteurs
La deuxième loi de finances rectificative pour 2022 a étendu l’exonération de taxe foncière aux bâtiments affectés à un usage…
Dossiers agricoles : une année 2023 très chargée
De la mise en œuvre de la nouvelle Pac à la gestion de l’eau, en passant par l’agrivoltaïsme ou la loi d’orientation et d’avenir…
Travail administratif : mode d'emploi pour être plus serein
Conseils pratiques, calendrier réglementaire, formations ou encore logiciel de gestion... Les Chambres d’agriculture de Normandie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole