Aller au contenu principal

Segway : un « petit nouveau »

Rachetée par l’industriel chinois Ninebot, la marque d’origine américaine Segway s’est lancée récemment sur le marché des trottinettes électriques, des scooters et désormais des quads et SSV.

Le système de direction assistée permet de régler automatiquement les modes de conduite selon les conditions de terrain.
© Segway Powersports

Quand on parle de Segway, on pense à son fameux gyropode, cet engin à deux roues, sur lequel l’utilisateur se tenait debout. C’était il y a plus de 20 ans... Mais il n’a jamais trouvé son public et sa production a été abandonnée.
Rachetée en 2015 par son concurrent chinois Ninebot, industriel produisant des trottinettes et des scooters électriques, la marque Segway n’a pour autant pas disparu. Elle s’est tournée depuis, vers de nouveaux produits, parmi lesquels les quads et SSV utilitaires.
Pour la France, c’est à la société Deltamics, comme c’est déjà le cas pour les marques TGB, Hytrack ou Masai, qu’a été confiée l’importation exclusive de Segway Powersports.
La gamme, présentée notamment lors du dernier Sima, comprend une série de quads, baptisés Snarler. Ils sont dotés d’un moteur puissant de 570 cm3 à refroidissement liquide. Un monocylindre double arbre et quatre soupapes.
L’AT6 S avec son châssis court et l’AT6 L, la version longue, sont tous deux animés par un bloc thermique développant 44 CV. L’AT6 H est lui doté d’une motorisation hybride de 86 CV. Ces biplaces bénéficient d’amortisseurs hydrauliques. La direction assistée intelligente permet de régler automatiquement les différents modes de conduite en fonction des conditions du terrain : standard, confort ou sport.
Le confort de conduite est assuré par une garde au sol de 270 mm.
Proposé en version Deluxe, le Snarler se décline aussi en version standard. Ici, pas de jantes alu ni de feux Led. Exit le différentiel arrière ou les amortisseurs à gaz réglables, la marque propose une alternative plus économique en se concentrant sur l’essentiel. À noter que le Snarler AT6 S Standard diffère des autres modèles de la gamme en renonçant à la direction assistée et en adoptant une carrosserie non plus peinte mais composées de plastiques injectés de couleur orange. Une manière supplémentaire de réduire son coût.

Des machines connectées

Les quads Segway affichent globalement un bon niveau de finition et d’équipement. Mais surtout le constructeur a innové en rendant ses véhicules connectés. Ils disposent ainsi de fonctions pilotables depuis un smartphone via l’application Segway Moving, téléchargeable sur le Play Store d’Android comme sur l’App Store d’Apple. Il est par exemple possible d’accéder à la télémétrie du véhicule et de régler les paramètres de conduite (limite de vitesse, mode de direction assistée, etc.). Avec l’application, vous pouvez aussi utiliser votre smartphone pour bloquer ou déverrouiller le Snarler à distance. Par ailleurs, en situation d’accident, l’application enverra automatiquement un SMS avec votre localisation à la personne que vous aurez désignée.

Trois modes de conduite

Outre une gamme de buggys appelés Villain, Segway a aussi lancé une série de SSV utilitaires de loisir. Baptisée Fugleman, celle-ci se compose de deux modèles. L’un est entraîné par un moteur thermique bicylindre de 1 000 cm3 développant 107 CV. Le second adopte un moteur hybride de 570 cm3 développant 86 CV. On y retrouve la direction assistée multimodes avec ses trois niveaux de conduite, des sièges confort et un écran tactile de 10 pouces. Ils sont également pourvus d’une benne basculante affichant une capacité de charge utile de 558 kg. •
 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Pour une production de lin en quantité et en qualité

Pour le devenir de la filière, il sera fondamental de récolter de la graine de lin en quantité cette année. Tel est le message…

MécaLive : penser la mécanisation différemment

Le 16 mai à Beuzevillette, plus de 1 200 visiteurs ont arpenté les allées de MécaLive, l’événement “machinisme” organisé par…

Remarquable vitrine de l’élevage, le Comice agricole de Forges-les-Eaux est l’occasion  pour les éleveurs de se distinguer en montrant tout leur savoir-faire et de faire connaître les métiers de l’élevage.
150e édition du Comice agricole

Tradition bien vivante, le Comice agricole de Forges-les-Eaux fête ce week-end son 150e anniversaire. Rendez-…

Concours interrégional Grand Ouest de blondes d’Aquitaine. 53 éleveurs ont soumis leurs animaux aux jugements de Peter Thissen et Thierry Bouas.
Comice agricole de Forges-les-Eaux : les temps forts et coulisses de l’édition 2024

Pour cette 150e édition du Comice agricole de Forges-les-Eaux des 1er et 2 juin, quelques 6 500 personnes sont venues à…

" Ce fut une campagne très éprouvante mais la betterave reste une chance dans nos régions. Savourons cet exercice de tous les records mais sachons rester humbles ", a souligné Olivier de Bohan, président du groupe Cristal Union.
La betterave revient dans la cour des grands

La campagne betteravière 2023-2024 a été définie comme la campagne des records par Samuel Crèvecœur, président de la section…

Nicolas Roux accompagnera son père au concours interrégional blonde d’Aquitaine qui revient à Forges-les-Eaux après 10 ans d’absence.
Plus de 150 animaux au concours interrégional blonde d’Aquitaine

Pascal Roux et son fils Nicolas participeront au concours interrégional blonde d’Aquitaine du Grand Ouest qui débutera dès le…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole