Aller au contenu principal

Sécheresse : Limouzin demande un assouplissement exceptionnel des calamités

Une intervention technique réunissant agriculteurs et éleveurs sur le thème de l’autonomie fourragère a eu lieu à Chailly-en-Brie (Seine-et-Marne), un sujet prégnant avec la hausse du coût des matières premières et la succession de sécheresses.
© D. R.

À l'instar de ce qui a été mis en place pour l'arboriculture suite au gel de 2021, le vice-président de la FNSEA en charge de la gestion des risques sanitaires et climatiques, Joël Limouzin, demande, dans un entretien accordé à France Info le 14 août, un assouplissement « exceptionnel » du régime des calamités agricoles pour permettre à un maximum d'agriculteurs, en particulier aux éleveurs, de faire face aux conséquences de la sécheresse. Dans le détail, explique-t-il à Agra Presse, la FNSEA plaide pour un abaissement du taux minimal de pertes du produit brut d'exploitation (aujourd'hui fixé à 11 %), pour permettre d'ouvrir l'indemnisation à des exploitations multi-productions ; et pour une augmentation du taux d'indemnisation (28 %), pour compenser le niveau très élevé de pertes constaté cette année, notamment dans les élevages. Le syndicat majoritaire demande par ailleurs qu'un Comité national de gestion des risques agricoles (CNGRA) soit convoqué de manière exceptionnel dès septembre pour établir « un état des lieux » et fournir «un cadrage» aux préfets. Selon Joël Limouzin, les pertes de fourrages s'élèveraient entre 1,5 et 2 milliards d'euros - des estimations plus précises devraient être fournies par les professionnels d'ici la semaine prochaine. •

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Produits laitiers, baisse des prix
Prix du lait : Lidl et LSDH atteignent la barre symbolique des 500 €/1 000 l

Le distributeur Lidl va signer une revalorisation du prix du lait payé aux producteurs à 500 €/1 000 l (prix de base 38/32)…

Bio : les engrais perlés en voie d’interdiction

Après plus d’un an de bataille en coulisses et une enquête, la DGCRF pourrait bientôt retirer l’agrément "agriculture…

Festival de la terre : une édition marquée du sceau de la réussite
Retour sur le Festival de la terre organisé les 3 et 4 septembre par les JA de Pissy-Pôville.
Lait : le médiateur alerté sur le non-respect de la formule de prix chez Sodiaal

Plus de 200 producteurs de lait ont adressé un courrier au médiateur des relations commerciales pour signaler « l’absence…

Benne Orenge
Orenge, une entreprise seinomarine qui a plus de 100 ans
Une centaine de bennes agricoles sont fabriquées tous les ans dans les ateliers Orenge de Raffetot. La particularité de l’…
Amazone. L’UX Smart Sprayer, un condensé de technologie pour plus d’économies
Fin juin, Amazone, BASF et Bosch ont dévoilé l’UX Smart Sprayer à Auneau (Eure-et-Loir). Un pulvérisateur intelligent qui traite…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 288 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole