Aller au contenu principal

Le blé tendre français s’exporte mieux que prévu

FranceAgriMer a revalorisé ses estimations d’exportation vers les pays tiers d’un million de tonnes.

file-alt-66054
© rlombard

Au cours de la campagne 2014-2015, la France devrait exporter 9,8 millions de tonnes (Mt) de blé tendre vers les pays tiers contre 8,8 Mt attendus mi-janvier (+1 Mt),selon les prévisions de FranceAgriMer au 18 février. Une bonne nouvelle qui tient essentiellement à l’intérêt porté par l’Egypte au blé tendre français. Ce pays a de nouveau acheté le 3 février 120 000 t de blé d’origine française portant le cumul depuis le début de la campagne à 1,68 Mt, un record. Ce qui conforte la place de la France comme premier fournisseur du

Caire devant la Roumanie et la Russie. Pour Rémi Haquin, président du Conseil spécialisé de FranceAgriMer pour la filière céréalière, l’objectif de vendre 2 Mt de blé tendre à l’Egypte en 2014-2015 est «tout à fait réalisable».

Stock de report allégé

L’organisme public entrevoit éga-ement de meilleures perspectives d’exportations de blé tendre four-rager en direction de l’Asie du Sud-Est, la Corée du Sud, la Thaïlande et l’Indonésie étant aux achats depuis quelques semaines. En revanche, les expéditions vers l'Algérie, le premier débouché des blés tendres français à destination des pays tiers, n'atteignaient le 16 février que 1,9 Mt contre 3,3 Mt un auparavant (- 42 %). FranceAgriMer a maintenu ses prévisions de ventes de blé tendre vers l’Union européenne (UE) à 7,86 Mt et revu en légère baisse celles concernant les incorporations par les fabricants d’aliments du bétail (Fab) qui n’atteindraient que 4,5 Mt. Au final, le stock de report de blé tendre pour2014-2015 a été corrigé à la baisse à 3,63 Mt. Mais l’organisme public espère que ce bilan va encore s’alléger. «Il faut prendre les marchés quand ils se présentent», insiste Rémi Haquin. Sa crainte est qu’il ne reste en stock que des blés de qualité médiocre, ce qui de facto pénaliserait la prochaine campagne.

Forte demande chinoise en orge

En revanche, FranceAgriMer a alourdi le stock de maïs à 4,15 Mt.Si les exportations vers l’Union européenne devraient progresser à 6,3Mt ainsi que les utilisations par les Fab (3,6 Mt), la récolte a une nouvelle fois été réajustée en hausse à17,71 Mt. Moins inquiétant est l’alourdisse-ment du stock de report de l’orge porté à 1,74 Mt en raison notamment, d’une sensible révision à la baisse des ventes à l’UE à 3,15 Mt.Au 16 février, la Chine était notre plus gros acheteur avec 1,4 Mt devant le Maroc et l’Algérie (200 000 t pour chaque pays).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Affiche du Festival de l'élevage 2023
Journée du mouton à Forges-les-Eaux : c'est aujourd'hui !
Aujourd'hui, 3 juin, c’est au marché aux bestiaux de Forges-les-Eaux que se déroule la 34e édition de la Journée du…
Passage de sangliers dans les cultures
Sanglier : chasse anticipée du 1er juin au 14 août 2023
Afin de réduire les dégâts, le tir du sanglier est possible toute l’année. Chassable à compter de la date d’ouverture du 31 mars…
L’Outdoor NatUp 2023 : « Une belle réussite »
2 000 entrées pour l’édition Outdoor 2 023 à Crestot dans l’Eure. Le président de NatUp, Antoine Declercq, s’est réjoui de cette…
La filière lait et viande attaquée par un rapport de la Cour des Comptes
La Cour des comptes veut « une réduction importante du cheptel » bovin
Dans un rapport qu’elle a remis au gouvernement le 22 mai, la Cour des comptes recommande une réduction importante du cheptel…
Lemarchand SAS a ouvert ses portes pour Made in Viande
Coup de projecteur sur une entreprise familiale de découpe de viande installée au Grand-Quevilly. Sa force face à la concurrence…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole