Aller au contenu principal

La formation professionnelle, un choix assumé par Julie

Julie Delavoipière est étudiante en BTS Acse au lycée agricole privé de Tourville-sur-Pont-Audemer (27) depuis deux ans. Elle nous explique pourquoi elle a fait ce choix.

Julie Delavoipière est étudiante au lycée agricole privé de Tourville-sur-Pont-Audemer. Elle est en dernière année de BTS Acse, en alternance chez un éleveur laitier.
© L. A.

« Lorsque j’étais petite,je voulais être “agriculteuse ”. » C’est toujours le cas. Julie Delavoipière, âgée de 20 ans, est en BTS Acse (Analyse, conduite et stratégie de l’entreprise agricole) au lycée agricole privé de Tourville-sur-Pont-Audemer dans l’Eure, depuis l’an dernier. Pleine d’énergie, elle a choisi l’apprentissage, « pour avoir une formation plus concrète, qui ouvre les yeux sur le métier ».

Un lycée à taille humaine

Sa scolarité, elle l’a presque faite entièrement au lycée de Tourville. « C’est un établissement à taille humaine. Les professeurs sont réellement à l’écoute de nos besoins », insiste l’étudiante, qui a effectué un bac Stav (Sciences et technologies de l’agronomie et du vivant) au lycée de Tourville avant de se lancer dans un BTS qu’elle a inauguré avec ses camarades en 2021. « Cette formation n’existait pas avant. Nous l’améliorons avec les retours que peuvent nous faire les étudiants », précise Isabelle Rival, adjointe de la cheffe d’établissement. Julie Delavoipière souhaite dans le futur s’installer. « Je dois d’abord me former davantage au végétal, que j’ai moins l’habitude de travailler », reconnaît l’étudiante, qui a pour rêve de travailler à l’image de sa mère, en circuit court.

Fille d’agriculteurs

Une semaine sur deux, Julie est en exploitation chez son patron – en polyculture-élevage, avec 150 ha, 110 vaches laitières et de la transformation laitière pour en faire des glaces à la ferme. « Selon moi, c’est une formation idéale si on a l’envie de s’installer », partage Julie Delavoipière, fille d’agriculteurs installés à Marcouville (27), une exploitation de 70 vaches laitières presque toujours gérée par des femmes depuis trois générations. Sa mère a repris la ferme après son mari il y a cinq ans et l’a diversifiée : chèvres et vente directe. « J’ai été élevée à la ferme, mais je n’ai pas certaines bases de gestion que j’aborde en cours : l’environnement économique, social et juridique ainsi que les techniques comptables, explique Julie Delavoipière, qui a cherché sa formation avant de se lancer en BTS. Ce qui est bien au lycée de Tourville, c’est qu’on a le droit de se tromper. Rien n’est un échec et les profs sont là pour nous aider à construire notre avenir ».

Deux journées portes ouvertes sont prévues au lycée agricole de Tourville-sur-Pont-Audemer dans les semaines qui arrivent : les samedis 11 mars et 13 mai, de 10 h à 17 h, sur rendez-vous.
Informations : Tél. : 02 32 41 11 15 ; secretariat.tourville@cneap.fr

Le BTS Acse en deux ans

Le BTS Acse (Analyse, conduite et stratégie de l’entreprise agricole) forme à la gestion d’unités de production, à la conduite de systèmes biotechniques, au management des entreprises, à la participation du développement local et au conseil technico-économique. La durée de la formation est de deux ans. Pour s’inscrire : il faut avoir entre 16 et 29 ans, être titulaire d’un bac ou d’un équivalent de niveau 4 ; avoir un projet professionnel cohérent et une entreprise d’apprentissage pour la durée de formation.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Les annonces de Gabriel Attal le 1er février 2024.
Le gouvernement attentif aux demandes des agriculteurs

Le Premier ministre, Gabriel Attal, a présenté le 1er février les premières grandes mesures en faveur des…

Comment maintenir les performances techniques du lin textile ? La génétique, le lin d'hiver, la structure des sols et une approche globale de la rotation sont des pistes d'amélioration.
Pour Terre de lin, la récolte 2024 sera déterminante

Pour l'exercice 2022-2023, les liniculteurs vont approcher une recette de 7 500 euros de l'hectare. Mais cette situation…

Affiche poster Normandie Vibes
Sia 2024 : « une belle occasion de présenter nos spécificités normandes »

Sur le stand de la Normandie inauguré le 26 février l’accent sera mis sur l’importance du bien manger. Au menu de cette…

Bruno Ledru, président de la FNSEA 76.
De l’action revendicative nous allons maintenant entrer dans la construction avec le préfet

Alors que les agriculteurs sortent à peine d’une période intense de mobilisation, Bruno Ledru, président de la FNSEA 76…

Conférence de presse des présidents FNSEA-JA, le 13 février au soir.
« Ni défiance, ni complaisance »

Les présidents de la FNSEA et JA, Arnaud Rousseau et Arnaud Gaillot, ont rencontré le Premier ministre Gabriel Attal le 13…

Les animaux doivent être contenus par des clôtures entretenues sous peine de sanctions.
Animaux divagants : plus d’un incident par semaine

SNCF Réseau Normandie vient de rencontrer la Chambre d’agriculture pour alerter sur les trop fréquentes divagations d’animaux…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole