Aller au contenu principal

Alimentation animale
Ensiler de l’herbe jeune pour produire plus de lait

Grâce à de l’ensilage d’herbe récoltée jeune, plus riche en énergie et en protéines, les vaches laitières ont plus d’appétit et produisent plus de lait. Une pratique intéressante testée avec succès en Bretagne.

En ensilant l’herbe tôt, la valeur alimentaire de l’herbe et sa richesse en protéines sont préservées.
© E. Cloet/CRAB

Dans des rations sans correcteur azoté, un ensilage d’herbe précoce améliore l’équilibre entre énergie et azote. Cette herbe de meilleure qualité est davantage valorisée par les vaches qui l’ingèrent d’autant plus volontiers.
Un essai mené pendant deux ans à la ferme expérimentale des chambres d’agriculture de Bretagne de Trévarez (Finistère) le confirme. La ration hivernale du troupeau bio était composée de seulement 5 kg de matière sèche d’ensilage de maïs et 2,5 kg de MS de concentré (orge et maïs grain) plus de l’ensilage d’herbe à volonté. L’herbe, un mélange de ray-grass hybride et de trèfle violet, avait été ensilée soit à un stade jeune (montaison avec un épi à 15 cm dans la gaine), soit classiquement au stade début épiaison. Ensuite, le temps de repousse était soit de 35 jours, soit de 50 jours. Les vaches ont reçu l’un ou l’autre de ces ensilages.

10 000 euros économisés pour 75 vaches

Avec l’herbe jeune, moins encombrante, l’ingestion a augmenté de 4,2 kg de matière sèche par vache et par jour. Avec cette meilleure ingestion, la production quotidienne de lait a significativement grimpé de 4 kilos par vache, plus précisément de 2,4 kilos pour les primipares et 4,8 kg pour les multipares.
Financièrement, le gain quotidien en vente de lait (2 euros par vache) compense largement le surcoût alimentaire calculé à 0,5 euro par vache. La fauche précoce entraîne effectivement une réduction du rendement annuel (- 1,5 t MS/ha) et les chantiers de coupe sont plus nombreux, ce qui augmente le coût de production des fourrages. Finalement, pour un troupeau de 75 vaches laitières, cela fait une marge sur le coût alimentaire amélioré de plus de 10 000 euros en trois mois.
Cependant, il faut s’assurer de pouvoir stocker et surtout produire davantage d’ensilage d’herbe. « En fonction de la surface disponible, on peut choisir de produire plus de lait en convertissant des surfaces en herbe, ou de diminuer le nombre d’animaux pour produire la même quantité de lait », recommande Valérie Brocard de l’Institut de l’élevage.
Autre conseil, afin de limiter la baisse de rendement en herbe, il est intéressant de pratiquer la fauche précoce lors de la pousse active de l’herbe jusqu’à début juillet, puis de faire des enrubannés en fauche classique par la suite.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

abricotiers
Fruits d’été : face aux GMS, les producteurs brandissent la menace de l’agroécologie

L’AOP Pêches et abricots de France menace de «suspendre» certains projets agroécologiques (vergers écoresponsables,…

L’élevage ovin : une filière prometteuse en Normandie
Qu’en est-il du marché de l’ovin dans la région ? Réponse avec le président de la section ovine de la FNSEA 76, un éleveur, un…
Prix du lait : le compte n’y est vraiment pas
Alors que la hausse des prix du lait a tardé à s’enclencher, la mécanique se grippe et les principaux opérateurs de la filière…
Dans le marais, la fauche réglementée a un goût amer
Dans la réserve naturelle de l’estuaire de la Seine, les agriculteurs sont contraints de respecter une réglementation quant à la…
Pissy-Pôville se prépare au Festival de la terre 2022
Petite commune de près de 1 300 habitants, idéalement situées à quelques kilomètres de Rouen (15 km), Pissy-Pôville se prépare le…
Champ en feu
Quelques conseils pour prévenir les départs d’incendie
Compte-tenu des évolutions des conditions climatiques ces dernières années, plus favorables aux départs d’incendies, la Chambre d…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 288 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole