Aller au contenu principal

Dispositif de lissage du pic de production : point de situation.

Le fonds de solidarité de 15 millions d’euros débloqué par le Cniel indemnise les producteurs pour le lait ayant réduit leur production. Les producteurs de Normandie touchent 16,4 % du montant totale de l’aide nationale.

file-alt-63601
© Pixabay

La période de confinement ayant conduit à une perturbation de la commercialisation du lait et des produits laitiers, le centre national interprofessionnel de l’économie laitière (Cniel) avait budgété, à l’initiative de la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL), une enveloppe de 10 millions d’euros pour indemniser les éleveurs ayant réduit leur production en avril 2020.Au final, cette enveloppe initiale s’est avérée insuffisante et le Cniel a ainsi réalisé une demande de prêt garanti par l’État (auprès de la BPI) d’un montant de 5 millions d’euros. L’enveloppe destinée à l’indemnisation des producteurs s’est ainsi portée à 15 millions d’euros.

 

15 jours pour réaliser les virements

En complément, et conformément aux exigences de la Commission européenne, le Cniel a mis en place un plan de contrôle afin de vérifier les informations transmises par les laiteries.  Les virements du Cniel aux entreprises ont débuté le 7 août. Conventionnellement, les laiteries ont 15 jours pour réaliser le virement aux producteurs éligibles. À ce jour, 142 entreprises ont été payées pour un montant de plus 7,2 millions d’euros, correspondant à 11 156 éleveurs bénéficiaires. Parmi ces entreprises, 21 ont reçu un montant de plus de 50 000 €. La Normandie est la deuxième région bénéficiaire de cette aide, derrière la Bretagne. En effet, les producteurs Normands éligibles sont au nombre de 3 228, représentant presque 7,4 millions de litres de lait. Le montant total de l’aide dirigée vers la Normandie est ainsi de 2,5 millions d’euros, soit 16,4 % de l’enveloppe nationale.Chaque producteur recevra un courrier du Cniel venant préciser le mode de calcul de l’indemnité (volumes pris en compte, montant unitaire de l’indemnité …) et disposera d’un délai de 14 jours calendaires à compter du versement de l’aide sur son compte bancaire pour contester le montant de celle-ci. La contestation est à faire directement auprès de la laiterie, laquelle fera remonter la demande au Cniel.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Paiements couplés bovins : quels changements en 2023 ?
L’aide couplée aux bovins est sans aucun doute celle qui a connu le plus de bouleversements. Elle fusionne les aides aux bovins…
Pac 2023 : comment accéder à l’éco-régime ?
La Pac 2023-2027 entre bientôt en vigueur. Pour vous aider à vous approprier cette nouvelle réglementation, l’Union agricole…
Création d’Oplase SA pour renforcer le poids des producteurs
Les producteurs de l’Association des producteurs laitiers normands (APLN) se sont réunis lundi 24 octobre pour comprendre l’…
Dégrèvement de la taxe foncière sur les propriétés non bâties (TFNB) : les précisions
À la demande de la FNSEA 76, de JA 76 et de la Chambre d’agriculture, et compte tenu de la sécheresse estivale, le préfet de…
“Si T’es Pro T’es In” : quatre passeports pour quatre publics
Comment faire en sorte que l’information sur l’autonomie protéique soit facilement accessible à des groupes d’agriculteurs, de…
Influenza aviaire : trois zones de contrôles temporaires dans le 76
Des cygnes morts à Saint-Aubin-le-Cauf, un goéland trouvé mort à Octeville-sur-Mer ainsi qu’une basse-cour touchée à Anneville-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 288 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole