Aller au contenu principal

Comment reprendre le sport ?

Avec le déconfinement, la question de retourner pratiquer une activité sportive peut se poser. Voici ce qui est permis pour l’instant.

file-alt-63637
© Pixabay

Course à pied, cyclisme, randonnée, équitation, tir à l’arc... mais aussi football, volley, basket, handball... Depuis le 22 juin, vous pouvez pratiquer vos sports préférés en salle, dans les stades ou à l’extérieur qu’ils soient individuels ou collectifs. La pratique sportive se libère, les équipements sportifs rouvrent leurs portes. La troisième étape du déconfinement a levé des interdictions liées à la crise sanitaire. Qu’est ce qui est encore interdit ? Quelles sont les précautions sanitaires ? Tous les équipements sportifs couverts ou de plein air ainsi que les bases de loisirs peuvent rouvrir au public en France (hors Mayotte et Guyane) dès lors que leurs gestionnaires ou propriétaires y sont prêts. Les stades ne sont ouverts que pour la pratique sportive. Ils restent fermés au public jusqu’au 11 juillet avec une « jauge maximale » de 5 000 personnes, qui restera « en principe » en vigueur jusqu’en septembre. La situation sera réévaluée avant le 11 juillet pour une éventuelle augmentation de cette jauge, à partir de la mi-août.Les salles de sport sont ouvertes selon les exigences sanitaires fixées par leur exploitant. Il est donc conseillé de se renseigner auprès de sa salle. Les plages, lacs, plans d’eau, centres d’activité nautique sont accessibles. Les forêts, parcs naturels, parcs et jardins sont ouverts. Les piscines couvertes ou découvertes sont ouvertes. Les hippodromes ne peuvent recevoir que les personnes nécessaires à l’organisation de courses de chevaux et ne sont pas ouverts au public. Les sports individuels sont autorisés. Les sports collectifs (football, basket, handball...) sont autorisés. Leur pratique peut reprendre dans les stades, les gymnases, couverts ou en plein air, avec des mesures de prévention adaptées aux différentes catégories d’activités concernées. Les sports de combat sont interdits. Leur situation sera revue avant la rentrée de septembre. Seuls les sportifs de haut niveau et les professionnels peuvent reprendre un entraînement classique avec contacts.Quelles précautions sanitaires ?Il convient d’appliquer les gestes barrières. Les rassemblements de plus de 10 personnes dans l’espace public ne peuvent être autorisés qu’avec un accord préfectoral. Il est cependant possible d’être plus de 10 dans un gymnase. Le respect de la distanciation physique spécifique aux activités sportives est recommandé : 2 m entre les pratiquants pour une activité dynamique (par exemple, le tennis, le yoga, le fitness), 10 m pour une activité comme la course ou le vélo et 5 m pour une activité à intensité modérée. Les vestiaires collectifs sont fermés. Sauf lors de la pratique du sport, le port du masque est obligatoire lorsque l’on circule dans les établissements (salles d’entraînement, gymnases...).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

De g. à d. : Céline Collet, Gaëlle Guyomard, Jean-François Chauveau, Gilles Picard, Guillaume Burel, Denis Letellier, Vincent Leborgne sont prêts à accueillir tout le monde le 16 mai à Beuzevillette.
L'édition MécaLive Ouest 2024 le 16 mai à Beuzevillette

Un programme riche et varié d'ateliers attend les visiteurs tandis que plus de 80 exposants, 70 marques de matériels et des…

Faner le plus précocement possible pour atteindre les 30-35 % de matière sèche en 48 heures.
Ensilage d’herbe : privilégier le fourrage à plat pour 35 % de MS

Avec une organisation de chantier différente, on peut en 48 heures récolter de bons fourrages. Explication.

Reynald Fréger, président de la CGB 76
« Avoir les mêmes moyens de production que nos collègues européens »

Le président de la Confédération générale des planteurs de betteraves de la Seine-Maritime (CGB 76), Reynald Fréger, demande…

Hervé Morin, président de la Région Normandie, et Clotilde Eudier, vice-présidente de la Région en charge de l'agriculture, ont été accueillis chez Romain Madeleine, éleveur au Molay-Littry pour présenter le plan, en présence de Nicolas Dumesnil (tout à gauche), président d'Interbev Normandie, et du maire, Guillaume Bertier (au micro).
La Normandie à la reconquête de l'élevage bovin

C'est sur l'exploitation de Romain Madeleine, éleveur installé au Molay-Littry (Calvados) que la Région Normandie a lancé son…

Damien Léger, exploitant agricole installé à Ymare, a bénéficié de l'aide en 2023.
Une aide pour l'achat de matériels agricoles

Investir dans du matériel agricole peut parfois s'avérer coûteux. Pour vous aider à franchir le pas, l'Agence de l'eau Seine-…

Le service chantier complet permet d'avoir un salarié qui connaît parfaitement son matériel et ses réglages, qui est à l'aise avec les nouvelles technologies.
Délégation du travail : quels bénéfices pour l'exploitant ?

Durant la journée MécaLive, qui se déroulera le 16 mai à Beuzevillette, l'un des ateliers portera sur la délégation de travail…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole