Aller au contenu principal

Cent ans au compteur pour John Deere

Le 4 juillet, Agrotech a célébré les 100 ans de tracteurs du constructeur John Deere à Belleville-en-Caux.

file-alt-64442
© cp

Les usines de tracteurs John Deere du monde entier célèbrent 100 ans de réussite et d’innovation, du Waterloo Boy 12 ch aux tracteurs « intelligents » d’aujourd’hui. Tout commence en 1918 quand John Deere acquiert la Waterloo Gasoline Engine Company basée dans l’Iowa, produisant le célèbre Waterloo Boy. Le modèle N de cet ancêtre américain, construit entre 1917 et 1924, fut le premier tracteur de celui qui, 45 ans plus tard, deviendra l’un des leaders mondiaux du tracteur agricole. Produit entre 1923 et 1953, le modèle D est le premier tracteur de la marque entièrement vert et jaune. Il marque le début du succès pour une longue lignée de tracteurs John Deere. Le modèle B, quant à lui, construit de 1935 à 1953, deviendra le tracteur le plus vendu avec 300 000 exemplaires.

POSITION RENFORCÉE

1956, c’est l’année où John Deere acquiert l’entreprise allemande Heinrich Lanz AG, basée à Mannheim. Cette acquisition a également marqué l’implantation de la marque en Europe. En ce qui concerne les moteurs, l’usine allemande est notamment alimentée par l’usine française de Saran (Loiret), l’une des six usines de la division moteur JDPS (John Deere Power Systems). Ces deux acquisitions réalisées aux États-Unis en 1918 puis en Allemagne en 1956 constituent les fondements du constructeur dans le domaine des tracteurs.

Les années qui suivent, John Deere continue à renforcer sa position dans le secteur des tracteurs et met en place de nombreuses innovations comme la direction assistée (en 1954), la transmission powershift (1963 sur le célèbre 4020), le cadre de sécurité anti-renversement en 1966 la première cabine climatisée en 1973, le chassis intégral (en 1992) à la sortie de la série 6000 ou encore le premier système d’autoguidage par satellite intégré d’usine Autotrac (en 2002). Retrouver les modèles mythiques qui ont fait le succès de la marque (grâce à la participation de clients et leur prêt de tracteurs), retracer les grandes étapes de l’implantation de la la marque dans le monde et en europe, découvrir les évolutions ainsi que les dernières nouveautés, retrouver un peu de nostalgie et commémorer les tracteurs exposés (collection à partir de 1930 à aujourd’hui), profiter des démonstrations des dernières machines…

Ce fût une journée « souvenirs, souvenirs ! » mais sans perdre de vu demain, à l’image du slogan de John Deere pour ses 100 ans : « fiers de notre passé, en route pour l’avenir ». « Le tracteur est un domaine qui a connu de tels changements », constate Arnaud Feugray, responsable commercial chez Agrotech. « De nos jours, le tracteur ne sert plus uniquement à tirer des équipements. Il est désormais possible de connecter les tracteurs, machines et équipements agricoles de manière efficace. Grâce au transfert mobile des informations, les agriculteurs sont en mesure de collecter de très nombreuses données, de les envoyer directement au terminal informatique du bureau, de les utiliser pour prendre des décisions et mesures agronomiques et même ont la possibilité d‘une connexion directe avec la concession via une interface. » Cette année, Agrotech célébre également les 35 ans de l’entreprise.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout l'Union agricole

Les plus lus

Crise du bio : de grands opérateurs encouragent les déconversions
Porc, lait, œuf ou volaille de chair : dans les filières biologiques en difficulté, de grands opérateurs encouragent les…
Morine au mois de juillet du calendrier Belles des prés
L’édition 2023 s’est vendue comme des petits pains. Imaginé et créé par le photographe Johann Baxt, le calendrier Belles des prés…
Exonération de taxe foncière : nouvelle extension pour les agriculteurs
La deuxième loi de finances rectificative pour 2022 a étendu l’exonération de taxe foncière aux bâtiments affectés à un usage…
Dossiers agricoles : une année 2023 très chargée
De la mise en œuvre de la nouvelle Pac à la gestion de l’eau, en passant par l’agrivoltaïsme ou la loi d’orientation et d’avenir…
Travail administratif : mode d'emploi pour être plus serein
Conseils pratiques, calendrier réglementaire, formations ou encore logiciel de gestion... Les Chambres d’agriculture de Normandie…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 300 €/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site L'Union agricole
Consultez le journal L'Union agricole au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters du journal L'Union agricole