L'Union Agricole 07 septembre 2020 à 08h00 | Par Justine PESCHARD FRSEA Normandie

Dispositif de lissage du pic de production : point de situation.

Le fonds de solidarité de 15 millions d’euros débloqué par le Cniel indemnise les producteurs pour le lait ayant réduit leur production. Les producteurs de Normandie touchent 16,4 % du montant totale de l’aide nationale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Pixabay

La période de confinement ayant conduit à une perturbation de la commercialisation du lait et des produits laitiers, le centre national interprofessionnel de l’économie laitière (Cniel) avait budgété, à l’initiative de la Fédération nationale des producteurs de lait (FNPL), une enveloppe de 10 millions d’euros pour indemniser les éleveurs ayant réduit leur production en avril 2020.Au final, cette enveloppe initiale s’est avérée insuffisante et le Cniel a ainsi réalisé une demande de prêt garanti par l’État (auprès de la BPI) d’un montant de 5 millions d’euros. L’enveloppe destinée à l’indemnisation des producteurs s’est ainsi portée à 15 millions d’euros.

 

15 jours pour réaliser les virements

En complément, et conformément aux exigences de la Commission européenne, le Cniel a mis en place un plan de contrôle afin de vérifier les informations transmises par les laiteries.  Les virements du Cniel aux entreprises ont débuté le 7 août. Conventionnellement, les laiteries ont 15 jours pour réaliser le virement aux producteurs éligibles. À ce jour, 142 entreprises ont été payées pour un montant de plus 7,2 millions d’euros, correspondant à 11 156 éleveurs bénéficiaires. Parmi ces entreprises, 21 ont reçu un montant de plus de 50 000 €. La Normandie est la deuxième région bénéficiaire de cette aide, derrière la Bretagne. En effet, les producteurs Normands éligibles sont au nombre de 3 228, représentant presque 7,4 millions de litres de lait. Le montant total de l’aide dirigée vers la Normandie est ainsi de 2,5 millions d’euros, soit 16,4 % de l’enveloppe nationale.Chaque producteur recevra un courrier du Cniel venant préciser le mode de calcul de l’indemnité (volumes pris en compte, montant unitaire de l’indemnité …) et disposera d’un délai de 14 jours calendaires à compter du versement de l’aide sur son compte bancaire pour contester le montant de celle-ci. La contestation est à faire directement auprès de la laiterie, laquelle fera remonter la demande au Cniel.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes