L'Union Agricole 23 novembre 2017 à 08h00 | Par Catherine Hennebert

Un élève de Naturapole inscrit au concours de reconnaissance des végétaux

A 11 ans, Romain Beuriot demandait à ses parents une serre pour s'amuser à jardiner. Aujourd'hui, cette passion ne l'a pas quitté et le jeune homme de 19 ans, originaire de Bouquetot (27) va participer au concours national de reconnaissance des végétaux qui se déroule les 6 et 7 décembre à Lyon, à l'occasion du salon Paysalia.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
« Pour Sophie Roberge, adjointe au CFA de Seine Maritime Natura pôle, la sélection de Romain au concours national est une belle réussite pour l'établissement »
« Pour Sophie Roberge, adjointe au CFA de Seine Maritime Natura pôle, la sélection de Romain au concours national est une belle réussite pour l'établissement » - © Catherine Hennebert


Le jeune eurois est en seconde année de BTS production horticole à Natura Pôle à Mont-Saint- Aignan. La participation à ce concours est basée sur le volontariat. Il a donc participé à la sélection régionale qui s'est déroulée à Caen au printemps dernier et a remporté la première place dans la catégorie BTS production horticole.
Il est aujourd'hui en pleine préparation du concours qui nécessite un énorme travail de mémorisation : 600 plantes à connaître, leur nom français, leur genre, espèce, famille et cultivars pour certaines. Malgré l'ampleur de la tâche, le jeune homme paraît serein. Il est dans son élément et est persuadé que la participation à ce concours sera un plus sur son CV.

Reconnaître 600 plantes
« Connaître le nom d'un maximum de plantes est indispensable quand on veut travailler en production horticole et faire de la vente directe. Mon projet professionnel à terme est de m'installer mais cela ne se fera pas tout de suite. J'espère qu'il y aura des opportunités mais dans un premier temps, j'aimerai être embauché en production horticole ou en jardinerie car j'aime beaucoup mettre en scène les végétaux pour les vendre. Dans la structure où je suis en apprentissage, les Serres du Val à Berville-en-Roumois, j'y apprends beaucoup de choses car c'est une entreprise très diversifiée et mon patron n'hésite pas à me confier la partie vente sur les marchés. C'est moi également qui alimente la page Facebook de l'entreprise. L'apprentissage permet de découvrir tous les aspects d'une entreprise, c'est vraiment un plus pour un jeune ». Romain aime la grande diversité des arbustes et les petites fleurs annuelles. Mais il n'y a pas que les aspects production qui le passionnent. Adapter son offre aux attentes des clients, être attentif aux évolutions de la demande, gérer la partie commerciale et communication l'intéressent beaucoup. 
Pour cela, il observe comment les particuliers consomment leurs végétaux dans leur jardin, il se rend aux foires aux arbres, aux fêtes des plantes.
Romain a encore quinze jours pour réviser. A ce jour, il lui  reste encore 200 plantes à apprendre. « Pour connaître une plante, il faut que la vois. Je me promène donc dans les jardineries et les jardins.  J'aime rencontrer les producteurs et voir comment ils travaillent. J'ai un peu plus de difficultés à reconnaître les plantes exotiques, je vais donc aller faire un tour au jardin des plantes à Rouen. A chaque plante que j'arrose, je cite son nom latin pour ne pas l'oublier ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui