L'Union Agricole 18 septembre 2020 a 08h00 | Par L'Union Agricole

Tripl’XL : une expérimentation ambitieuse au domaine Inrae du Pin.

L’alimentation du troupeau repose sur un système herbager, étudié dans le cadre de ce dispositif.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © D. R.

L’objectif de cette nouvelle expérimentation (2020-2026) est d’évaluer l’influence de la race (Holstein, Normande, Jersiaise), de son format intra race (Holstein et Normande) et de la répartition des apports de concentrés durant la lactation sur les variations des réserves corporelles et plus largement l’aptitude des vaches laitières à produire et se reproduire dans le cadre d’une conduite en vêlages groupés. Cette expérimentation s’inscrit au cœur du laboratoire d’innovation territoriale ouest territoires d’élevage (LIT Ouesterel). Ce projet de recherche participative a pour ambition de réconcilier élevage et société en particulier via l’amélioration de la santé et du bien-être animal. Ce dispositif Tripl’XL doit mieux caractériser le bien-être de la vache laitière au pâturage et effectuer une analyse multicritère à grande échelle d’un grand troupeau en système herbager. Ce dispositif est soutenu par l’Etat (PIA) et la Région Normandie. L’alimentation du troupeau Tripl’XL repose sur un système herbager, avec une surface en herbe allouée de 55 ares par vache. En période hivernale, l’alimentation se compose de 50 % d’ensilage d’herbe et 50 % de mi-fané enrubanné. Au pâturage, les vaches pâturent en un seul troupeau sur des parcelles de 10 ha environ, composées de ray-grass anglais, associé ou non au trèfle blanc. Hormis un lot sans concentré, les vaches reçoivent 400 kg de concentrés par an, attribués à divers moments de la lactation. Le pâturage tournant simplifié, utilisé de longue date au Pin, et caractérisé par des temps de séjour long par parcelle (8 à 12 jours), continue d’être pratiqué avec succès.La saison de reproduction est limitée à 13 semaines (de fin avril à fin juillet) afin d’obtenir des vêlages de fin d’hiver et de faire coïncider au mieux la demande alimentaire du troupeau à la disponibilité en herbe de qualité. Cette période est scindée en deux, avec une première période (6 semaines) d’insémination artificielle en semences sexées en race pure pour assurer le renouvellement du troupeau. Puis deux taureaux de race Angus prennent le relais afin de produire des animaux croisés, destinés à la production de viande.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les breves du journal
Prochaine breve

10 breve(s) � voir toutes