L'Union Agricole 19 mars 2020 à 07h00 | Par Véronique Taton

Prairie et charte riverain au menu de la chambre.

Le protocole prairie et le décret du 27 décembre sur les ZNT ont été les autres sujets traités lors de la dernière session de la chambre d’agriculture de Seine-Maritime, le 6 mars.

Abonnez-vous Imprimer
La chambre d’agriculture va travailler sur une charte riverain, avec des représentants de la société civile, avec qui il est devenu nécessaire d’établir un dialogue.
La chambre d’agriculture va travailler sur une charte riverain, avec des représentants de la société civile, avec qui il est devenu nécessaire d’établir un dialogue. - © © Nicole Ouvrard


Le bilan d’activités 2019 de la chambre d’agriculture de Seine-Maritime a été présenté par Stéphane Donckèle le 6 mars à Bois-Guillaume. Parmi les sujets évoqués, celui sur le protocole prairie a rappelé le travail effectué sur les bassins versants. Il a conduit à un document signé par l’Etat, la chambre, les syndicats de bassins versants. « On ne maintiendra pas les prairies sans projet économique », a insisté Stéphane Donckèle.

Association irrigants 76
L’Ademe a réalisé un diagnostic national qui va être distribué. Samuel Crévecoeur rappelle que le 17 mars devait avoir lieu une réunion pour constituer une association Irrigants 76 avec la FNSEA 76 et les JA 76, quinze à vingt producteurs de pommes de terre, maraîchers et horticulteurs. « Le département a été marqué par des épisodes de sécheresse », ont rappelé les responsables. L’objectif est de regrouper les producteurs qui font de l’irrigation et pouvoir communiquer avec les services de l’Etat et les différents intervenants de l’eau.  Samuel Bouquet a rappelé que 95 % de la consommation d’eau est issue des ménages.
Autre sujet d’actualité, celui des zones de non-traitement. La chambre d’agriculture va travailler sur une charte riverain, avec des représentants de la société civile, avec qui il est devenu nécessaire d’établir un dialogue. La charte en préparation devrait être opérationnelle fin du second trimestre. Parmi les signataires, il y aura l’association des maires 76, le Département, l’association des maires ruraux, des associations de consommateurs, un représentant d’UFC que choisir, le mouvement des coquelicots…

ZNT
Pour autant, cela ne va empêcher les ZNT riverain. Les distances peuvent cependant être ramenés de 5 mètres à 3 mètres.  Charles Vimbert, du syndicat JA, demande :
« qui peut porter plainte si l’on ne respecte pas les distances par rapport à sa maison, à des personnes qui nous le demandent ? » Les représentants de l’Etat répondent qu’ils vont se renseigner. Pour sensibiliser le public sur ce sujet, l’information aux maires sera importante, « les agriculteurs doivent entrer en discussion avec leurs riverains ». Mais pour plusieurs élus, ce décret est « inapplicable. Quel maire va vouloir signer la charte ? » L’idée du moratoire resurgit sur la table mais le gouvernement ne l’a pas évoqué pour l’instant.•

Les commentaires ont été suspendus pour cet article

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui