L'Union Agricole 09 mai 2022 a 07h00 | Par L. A.

Porc : les FRSEA de l'Ouest dénoncent un prix français « déconnecté » de l'UE

Abonnez-vous Imprimer
- © L. A.

Dans un communiqué paru le 4 mai, les FRSEA de Bretagne et des Pays de la Loire réclament une augmentation du prix d'achat des porcs en raison du renchérissement des coûts de production, dû notamment à la guerre en Ukraine. « Si le prix du porc a augmenté significativement en mars 2022, il stagne depuis un mois », affirment les deux syndicats, qui mettent en cause « l'aval de la filière » (abattoirs et grande distribution, ndlr). Celle-ci, écrivent-ils, « joue dangereusement avec l'avenir de la production française ! ». Les syndicats « refusent », poursuit le communiqué, qu'une partie des aides versées par l'État pour soutenir la filière « soient captées par l'aval en restant déconnectées des autres places européennes ».  Fin avril, le prix français, à 1,691 euro le kilo pour le prix de base en France, était « inférieur de 13 centimes à la référence allemande et 9 centimes à la référence espagnole », assurent-ils, estimant que « le coût de production des éleveurs va atteindre deux euros dans les prochaines semaines ». En février dernier, le gouvernement avait octroyé une aide de 270 millions d'euros pour soutenir la filière. Fin mars, la Commission européenne avait débloqué de son côté un dispositif de soutien au stockage privé, qui a permis de stocker 47 000 tonnes de marchandise.

Les commentaires ont ete suspendus pour cet article

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les breves du journal
Prochaine breve

10 breve(s) � voir toutes