L'Union Agricole 02 avril 2021 a 10h00 | Par Actuagri

Pommes de terre bio : Anticiper dès maintenant les plantations de 2022.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © Pixabay

Depuis le 1er janvier 2020, il est obligatoire pour les producteurs de pommes de terre biologiques de se fournir en plants biologiques, sauf circonstances exceptionnelles. La Section plants de Pomme de Terre de Semae « est engagée depuis de nombreuses années dans le suivi de l’évolution des besoins et de la production en plants biologiques de pomme de terre, afin de s’assurer que les besoins peuvent être comblés par la production de plants biologiques » rappelle l’interprofession des semences et des plants.

La filière a démontré sa capacité à répondre à l’augmentation régulière et importante des besoins en plants bio (+20 % par an depuis 2017). Les plants bio couvrent, en 2020, 97 % de la demande contre 81 % en 2019, le recours aux dérogations étant devenu résiduel. Toutefois, constate Semae, des demandes de dérogations continuent d’être déposées par des producteurs et refusées par les Organismes Certificateurs du Bio.

Or « les demandes de dérogations exceptionnelles doivent répondre a des conditions d’acceptations qui sont rarement remplies. La méconnaissance de ces règles ou l’absence d’anticipation ont pu mettre des producteurs dans l’impossibilité de planter certaines variétés ». En conséquence, l’interprofession rappelle la nécessité d’anticiper dès ce printemps la campagne 2022. Les producteurs de pommes de terre de consommation peuvent, dès a présent, se rapprocher de leurs fournisseurs afin d’anticiper la campagne 2022 et s’assurer de la disponibilité des variétés souhaitées pour le marché bio. Ils éviteront ainsi de se retrouver au moment des plantations 2022 dans l’impossibilité d’obtenir les plants nécessaires a la production de pommes de terre Bio de la variété de leur choix.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les breves du journal
Prochaine breve

10 breve(s) � voir toutes