L'Union Agricole 27 juin 2019 à 12h00 | Par Catherine Hennebert

Petits investissements : 800 bénéficiaires depuis 2017

L’enveloppe annuelle de 1,150 million d’euros du Département en faveur d’investissements facilitateurs du travail sur les exploitations devrait être consommée cette année.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Chez Gontran, Gilles et Sophie Servais-Picord, l’aide concerne le réaménagement d’un silo à maïs servant à l’alimentation des animaux.
Chez Gontran, Gilles et Sophie Servais-Picord, l’aide concerne le réaménagement d’un silo à maïs servant à l’alimentation des animaux. - © Catherine Hennebert

 

Après deux ans d’existence, l’aide départementale aux petits investissements matériels en agriculture (moins de 10 000 euros) a bénéficié à presque 800 exploitations agricoles de Seine- Maritime. Depuis le début du dispositif en juin 2017, 1,8 million d’euros ont aidé à l’achat de petits matériels ou équipements destinés à faciliter les conditions de travail des exploitants agricoles.

Des visites de terrain organisées par la chambre d’agriculture et le Département permettent aux membres du comité d’instruction (techniciens de la profession et agents de services départementaux) de rencontrer sur le terrain les agriculteurs bénéficiaires.

En arboriculture

Le 18 juin, le comité s’est rendu sur l’exploitation fruitière d’Hervé Guilbert au Mesnil-sous- Jumièges et sur l’exploitation de la famille Servais-Picord à Saint-Marguerite-sur-Duclair.

Dans le cadre du dispositif d’aides aux petits investissements, Hervé Guilbert a investi dans deux sécateurs électriques et des gants de sécurité. Ces achats vont permettent d’améliorer les conditions de travail au niveau de la taille des arbres fruitiers. L’investissement total d’un montant de 3 016 euros  HT a pu être aidé à hauteur de 1242,40 euros par la mesure « arboriculture-maraîchage ».

En élevage

Chez Gontran, Gilles et Sophie Servais-Picord, l’aide concerne le réaménagement d’un silo à maïs servant à l’alimentation des animaux. Les exploitants fabriquent chaque année 500 tonnes d’aliments à la ferme pour les cochons, les volailles et les bovins. Les productions sont valorisées en direct au magasin situé sur la ferme  : porc charcutier, poulet de chair, viande bovine et veaux gras. L’investissement total des plaques béton utilisées pour la réfection des silos est de 4 342 euros HT. Il a pu être aidé à hauteur de 1736,80 euros par la mesure élevage.

Poursuite du dispositif après 2020

Patrick Chauvet, conseiller départemental en charge de l’agriculture, a souligné que ces visites sur le terrain permettent de se rendre compte de l’utilité de ces petits investissements et de la grande diversité des systèmes d’exploitation. « Ce dispositif d’aide a une durée de vie jusqu’à fin 2020. Aujourd’hui, nous rencontrons et partageons nos expériences avec les autres départements normands, avec l’idée de poursuivre cette intervention et donc de construire une nouvelle convention pour travailler avec les agriculteurs ».

Actuellement, ce sont 45 dossiers qui sont traités par mois. Ils concernent l’élevage à 62 %, l’arboriculture et le maraîchage à 14 %, la transformation à 11  %, le sanitaire à 9 %, l’agritourisme à 1 % et les plantations de haies à 1 %. Près de 50 % des investissements soutenus ont pour objectif direct la réduction de la pénibilité du travail. En élevage, le matériel permettant de réduire les travaux difficiles, la manipulation et la pesée des animaux, les outils de surveillance et le matériel de fenaison font partie des principaux investissements.

Il a enfin été rappelé la simplicité du dispositif : un formulaire facile à remplir, une instruction rapide et des subventions rapidement versées.•

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui