L'Union Agricole 27 février 2020 a 08h00 | Par Laurence Geffroy

Monpanier76.fr, le coup de main du Département.

Un nouveau site lancé par le Département permet aux producteurs fermiers d’être plus facilement localisés par les consommateurs.

Abonnez-vous Imprimer
Visite de la cidrerie de Félix Platel sur sa ferme à Osmoy-Saint-Valery.
Visite de la cidrerie de Félix Platel sur sa ferme à Osmoy-Saint-Valery. - © Laurence Geffroy


Le Département a lancé son site le 25 février au salon de l’agriculture, « Monpanier76.fr », référençant producteurs locaux et points de vente en Seine-Maritime, grâce à une carte interactive. Bertrand Bellanger, président du conseil départemental, est venu visiter une ferme à Osmoy-Saint-Valery le 13 février afin de préparer ce lancement qui a mobilisé l’équipe agricole, informatique et celle du service communication de la collectivité. Son principal avantage : il est entièrement gratuit pour les producteurs. « Notre rôle est celui de facilitateur et de mise en relation entre agriculteurs et consommateurs », explique Bertrand Bellanger. « Nous avons déjà 300 points de vente recensés mais c’est évolutif. Nous sommes pour la politique des petits pas », ajoute Patrick Chauvet, vice-président en charge de l’agriculture, lui-même agriculteur à Buchy, non loin de là.

Une offre importante de produits fermiers
L’élu rappelle qu’en Seine-Maritime, « nous avons la chance d’avoir une diversité de produits agricoles que très peu de régions ont. Et nous ne portons pas de jugement sur les modèles », répond-t-il à une question d’un journaliste sur le mode de production de ce qui est proposé. « Il y a de la place pour tout le monde », insiste le conseiller départemental. La forte densité de population du territoire est une chance pour ceux qui souhaiteraient se lancer dans la vente directe. Mais comme le rappelle Patrick Chauvet, « Un producteur qui transforme et qui commercialise est très méritant, car il fait trois métiers en un. »  Félix Platel produit du cidre, du jus de pomme et du calvados sur son domaine de la Gentilhommière, longée par la voie verte. Il apprécie la gratuité de ce service offert par le Département et espère « récupérer davantage de clients pour mon magasin. J’ai déjà convaincu mes voisins de participer. » La commune compte encore une dizaine d’agriculteurs. « Ce qui est local a le vent en poupe », apprécie l’agriculteur qui est converti en bio depuis déjà 20 ans. Il produit chaque année entre 15 000 et 20 000 bouteilles de cidre, 5 000 à 6 000 bouteilles de jus de pommes et il a la chance d’être dans le périmètre du Calvados AOP. Pour se faire connaître, le site s’affichera dans les abribus, dans la presse et fera la une du prochain journal départemental édité à 630 000 exemplaires, comme le rappelle le service communication.•

Les commentaires ont ete suspendus pour cet article

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les breves du journal
Prochaine breve

10 breve(s) � voir toutes

sondage du mois Loading...

89truetrue
chargement...
Merci de sélectionnez au moins une valeur