L'Union Agricole 21 novembre 2019 à 07h00 | Par Clémence Lemonnier

« Menons l'enquête, vérifions l'étiquette »

Le 16 novembre, le réseau JA 76 et FNSEA 76 a mené une opération d'étiquetage dans les supermarchés. Sur trois points de rassemblements, 11 rayons de supermarchés ont pu être visités sur le département.

Abonnez-vous Imprimer
Un smiley rouge pour une bavette d'aloyau dont l'étiquetage est imprécis
Un smiley rouge pour une bavette d'aloyau dont l'étiquetage est imprécis - © C.L.

L'objectif de cette campagne était de vérifier le bon étiquetage des viandes et de sensibiliser les consommateurs sur certaines tromperies d'étiquetage sur l'origine des produits alimentaires. Le consommateur doit faire le choix de ses actes d'achats en toute connaissance de cause.
Le consommateur s'est pris au jeu en collant des smiley verts
« je sais d'où ça vient  » ou des smiley rouges « je ne sais pas d'où ça vient » quand celui-ci-trouvait que l'étiquetage n'était pas clair et précis concernant l'origine des produits  qu'il achète pour son quotidien. Un tract pédagogique a été distribué, montrant notamment des exemples d'étiquetage imprécis créant la confusion dans l'esprit du consommateur.
Sur l'ensemble des supermarchés visités, Intermarché, Auchan, Leclerc respectent plutôt bien les règles d'étiquetage malgré quelques erreurs. Cependant l'enseigne Lidl communique très bien sur l'origine française dans le rayon viande mais Justin Lemaitre déclare « de nombreuses anomalies alors que le décor laisse à croire que tout le rayon est 100 % français ». Le lundi suivant, pour expliquer cette contradiction, deux JA ont rencontré le directeur régional de l'enseigne. Un courrier sera envoyé directement au siège pour remédier à cette remarque qui influence le choix chez le consommateur. Chez Super U, la vigilance est également doublée.
Pour aller plus loin, l'équipe de Gilles Gosselin a pu échanger sur les reventes à pertes, avec un directeur de magasin. D'après lui, les magasins attendent des preuves de la part des industriels pour rémunérer les producteurs sans que les industriels en profitent.
A force de rencontres et d'échange les choses évoluent mais le travail pour une traçabilité claire est encore long.

Les commentaires ont été suspendus pour cet article

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui