L'Union Agricole 21 février 2018 à 17h00 | Par Laurence Geffroy

Les agriculteurs manifestent contre le Mercosur

Ce matin à Rouen, des agriculteurs de toute la Normandie ont manifesté contre les accords UE/Mercosur à l'appel de la FRSEA et de JA. Diaporama.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 (© Laurence Geffroy)  © lgeffroy  © lgeffroy  © lgeffroy  © lgeffroy  © lgeffroy  © lgeffroy  © lgeffroy  © lgeffroy  © lgeffroy  © lgeffroy  © lgeffroy  © lgeffroy  © lgeffroy  © lgeffroy  © lgeffroy  © lgeffroy  © lgeffroy  © lgeffroy  © lgeffroy  © lgeffroy

20 000 agriculteurs se sont mobilisés le 21 février dans 90 départements pour dire non aux accords Mercosur. Des actions de sensibilisation aux consommateurs, des manifestations devant les préfectures et des sit-in sur lit de paille se sont déroulés toute la journée. En Normandie, après le parcours des 200 manifestants venus de plusieurs départements normands dans les rues de Rouen, entre le pont Flaubert et la préfecture, une délégation FNSEA / JA Normandie a été reçue par la préfète de Région, Fabienne Buccio. « Je suis chargée de faire appliquer les lois mais aussi de faire remonter les préoccupations du terrain, les agriculteurs le savent bien », a -t-elle déclaré à la presse à l'issue de cet entretien. Les agriculteurs ont profité d'être à Rouen pour aller visiter les cuisines de deux restaurants avant celles des collectivités. « L'un propose des spécialités tex-mex, mais nous avons dû rester sur le paillasson. Les steaks hachés étaient annoncés viande bovine française, mais quand on a ouvert la carte, ils ne vendaient pas que des steaks hachés et l'origine des autres viandes n'étaient pas précisée. Nous allons demander un contrôle sanitaire à la préfète. Le restaurant d'en face, de spécialités burgers, nous a présenté ses steaks hachés surgelés de viande d'origine française mais au menu, ils ont du poulet de Nouvelle-Zélande. Nous avons là deux beaux exemples pourquoi nous nous battons aujourd'hui », détaille Charles Vimbert, secrétaire général de JA Normandie.
Au conseil départemental et à la cité administrative, ils ont trouvé des rognons irlandais, du beurre allemand, des asperges chiliennes, du gouda espagnol... Arnold Puech d'Alissac, président de la FRSEA Normandie, a écrit à Pascal Martin, président du département, pour qu'ils réfléchissent ensemble à trouver une solution.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui