L'Union Agricole 02 octobre 2020 a 09h00 | Par L.G.

Le tourisme industriel a le vent en poupe.

Entre une journée à la mer et une randonnée dans la nature, de plus en plus de touristes glissent dans leur emploi du temps une visite d’entreprise. L’agroalimentaire n’est pas en reste.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La fromagerie Graindorge reçoit la visite de 70 000 personnes par an.
La fromagerie Graindorge reçoit la visite de 70 000 personnes par an. - © D. R.

En Normandie, le site industriel le plus visité reste la Bénédictine, chère aux Fécampois, avec 107 000 touristes accueillis en 2019. Découvrir les secrets de la liqueur ne laisse pas les curieux indifférents, et le palais est magnifique. A ses côtés, 140 entreprises normandes ouvrent leurs portes à des curieux de la technique et de la technologie. Si cela ne représente que 4 % des visites touristiques en Normandie, c’est néanmoins un chiffre en hausse qui conduit de nouvelles entreprises à se lancer dans cette valorisation de leur activité.

 

Graindorge sur la deuxième marche du podium

La fromagerie Graindorge arrive en seconde position avec 70 000 personnes qui apprécient de mieux connaître les secrets de la fabrication du livarot, dans le Calvados. Cela fait des années que ça dure ! Non loin, à Colombelles, la biscuiterie Jeannette et ses 55 000 visiteurs n’a rien à lui envier. Les madeleines y sont délicieuses…

Tout ceci est jusqu’ici affaire de goût et de palais. Cependant, le site qui arrive ensuite dans la liste, en cinquième position, est une fonderie de cloches, Cornille Havard, située à Villedieu-les-Poêles, avec 44 000 visiteurs. Le charmant village de la Manche draîne bon nombre de curieux. Ses activités ont inspiré l’un des deux noms des habitants de la commune, les Sourdins, que le martelage répétitif du cuivre aurait pu rendre sourds.

On revient ensuite vers la gastronomie - toujours car on ne se refait pas -, avec les caramels d’Isigny et ses 38 000 visiteurs, le Calvados Château du Breuil dans le pays d’Auge et ses 36 000 amateurs, et le Calvados Christian Drouin à Coudray-Rabut juste derrière avec 26 000 visiteurs. La filière cidricole peut s’enorgueillir d’attirer les curieux.

En numéro huit, c’est la manufacture Bohin, à Saint-Sulpice-sur-Risle, dans l’Orne, unique fabricant d’aiguilles et d’épingles en France (25 000 visiteurs), suivie de très près par les parapluies H20 à Crépon (18 000 visiteurs) car si l’on vient en Normandie, on fait avec la pluie.

Enfin, celui qui ferme le classement des dix premiers sites visités est la distillerie Busnel dans l’Eure avec 15 000 personnes reçues à l’année. L’établissement a fêté ses 200 ans cette année !

 

Un pull qui passe entre 18 mains

D’autres entreprises se font plus discrètes, mais attirent tout de même les touristes de plus en plus. La Maison Asselot, par exemple, fabrique des andouilles à Vire. Pour les palais sucrés, le chocolatrium Michel Cluizel à Damville, dans l’Eure, est un must.

Les Tricots Saint James sont également une visite incontournable dans la Manche pour les fans de mode. On y apprend que le pull marin passe entre 18 mains avant d’être vendu.

Pour terminer, des sites très industriels, les centrales EDF de Flamanville, dans la Manche et de Paluel, en Seine-Maritime proposent également d’ouvrir leurs portes. Malheureusement avec le Covid-19, les visites de ces dernières ont été temporairement suspendues.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les breves du journal
Prochaine breve

10 breve(s) � voir toutes