L'Union Agricole 30 novembre 2017 à 12h00 | Par Valérie Sorieul

La sécurité au travail, l'affaire de tous

La MSA organisait jeudi 23 novembre une journée de sensibilisation sur la santé et la sécurité au travail, au lycée agricole d'Yvetot, à l'attention des exploitants agricoles en polycultures, des ETA et des Cuma.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Risque chimique.Le risque chimique n'est pas que dans les produits phytosanitaires mais aussi en atelier. Il est nécessaire de bien connaître les produits pour bien se protéger. (© MSA HN) Un masque de protection à micro-cristaux pour la soudure présenté par le chef d'atelier du lycée agricole d'Yvetot © Valérie Sorieul Risque chute de hauteur. Regarder s'il y a possibilité de réaliser une tâche à partir du sol ( démonstration sur bâchage et débâchage benne lin). © MSA HN Risque chute de hauteur. Réfléchir à sa sécurité  avant de monter sur le toit pour des réparations. © MSA HN Risque machine. La maintenance des machines est un outil important de la prévention. © MSA HN Risque TMS.  Bien régler le siège de tracteur pour limiter les vibrations, privilégier les aides à la manutention, utiliser les bonnes postures lors du port de charges. © MSA HN Risque électrique. Faire attention à la hauteur des lignes avec les engins. Ne pas sauter sauf si l'engin est en feu et appeler les secours. Si vous sautez, faites le à pied joint sans toucher l'engin mis sous tension. © MSA HN Risque routier. Respect de la réglementation (gabarits, âge...). On ne peut lutter contre le sommeil. En photo, parcours pratique sur les conséquences de l'état d'ébriété sur les repères vis © MSA HN

C'est dans les locaux du lycée agricole à Yvetot que la MSA Haute-Normandie a organisé la journée professionnelle santé sécurité au travail en partenariat avec Enedis et les cercles d'échange. Plus de cent personnes s'y étaient inscrites, des employeurs venus seul ou avec un salarié, des salariés envoyés par leur employeur.
« Dans le métier il y a beaucoup de risques, sur l'exploitation, sur la route », énumère une agricultrice de Bréauté. « Cette journée permet de se remémorer les bases ». Sept ateliers étaient proposés par les équipes de prévention santé sécurité au travail de la MSA traitant des risques électriques, machine, troubles musculo squelettiques, routiers, de chutes en hauteur, chimiques et auxquels les participants se rendaient par petits groupes.

Des risques chimiques omniprésents
L'atelier sur les risques chimiques évoquait ceux rencontrés dans les ateliers de mécanique des exploitations agricoles. Entre le « coup de l'arc  » pour les yeux, la corrosivité de l'acide des batteries sur la peau, les émanations toxiques pour les poumons des gaz d'échappement, la vigilance est de mise. De nombreux produits, tels les dégrippants, les solvants, les diluants, les huiles et graisses usagées contiennent des substances identifiées comme cancérogène, mutagène ou toxiques pour la reproduction (CMR). « Pour évaluer son propre risque chimique, il faut commencer par faire l'inventaire des produits utilisés. Réduire leur nombre et vérifier s'ils peuvent être substitués par des produits moins dangereux (www.substitution-cmr.fr)», conseille Lynda Lavelle, responsable prévention des risques professionnels à la MSA. Le logiciel gratuit Seirich développé par l'Institut national de recherche et de sécurité, permet de procéder à cette évaluation.
Si les entreprises ont l'obligation légale d'évaluer les risques chimiques, les fournisseurs ont eux l'obligation de fournir gratuitement les fiches techniques des produits qu'ils commercialisent. « Ces fiches techniques sont précieuses pour renseigner les secours », explique le docteur Sophie Dochy qui a rappelé les consignes en cas d'accident. Le médecin de la MSA a aussi attiré l'attention sur les gants de protection. Certains ne sont pas prévus pour l'usage des solvants. S'ils ne sont pas adaptés, ils peuvent aggraver le risque d'exposition en absorbant le produit toxique.

Sécuriser les situations au travail
« Il y a toujours un écart entre le travail prescrit et le travail réel, il ne faut pas compter que sur l'humain et les équipements de protection individuelle, les situations de travail doivent d'abord être sécurisées au maximum », souligne Lynda Lavelle. Cela va de l'achat des produits, à leur acheminement, à leur stockage, à leur utilisation.
« Dans le travail quotidien on veut toujours faire vite, explique Grégoire Petit président de la MSA et employeur de deux jeunes salariés. « C'est parfois difficile de faire passer le message à nos salariés. Quand on est jeune on se croit invincible. Eviter un accident du travail c'est l'affaire de tous. Lorsque l'on revient d'une journée comme celle-ci on a un regard plus averti pour améliorer des petites choses.»

56 % des accidents de travail liés à l'élevage bovin
Selon les observatoires AT/MP salariés et non-salariés agricoles, 56 % des accidents du travail des exploitants agricoles sont principalement liés aux activités d'élevage bovin.
« J'invite les agriculteurs à solliciter les conseillers prévention santé sécurité de la MSA, c'est gratuit. Quand on a un projet de stabulation c'est toujours bon d'avoir un regard extérieur sur l'aspect sécurité de la contention », indique le président de la MSA. 
La MSA propose des formations sur la prévention des risques pour différentes thématiques. Elles sont gratuites ou entrent dans le dispositif Vivéa.

(Le catalogue offre de formation santé sécurité au travail est en ligne sur la page d'accueil de la MSA)

Pour tous renseignements auprès du service de prévention des risques professionnels, contacter Natacha Delauné au 02.32.23.43.81 ou par mail : contactprp@hautenormandie.msa.fr

- © MSA

Des nouveaux pictogrammes de sécurité
Les pictogrammes de sécurité indiqués sur les produits ont changé. Il est important de les connaître car il n'y a pas de correspondance entre les anciens et les nouveaux. Une plaquette d'information « Lire et comprendre les nouvelles étiquettes » est disponible sur le site de la MSA dans la rubrique santé et sécurité au travail en agriculture, connaître et prévenir les risques.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui