L'Union Agricole 29 septembre 2016 a 08h00 | Par Catherine Hennebert

La route des fruits s'offre une nouvelle boucle

La route des fruits met en valeur un savoir-faire ancestral des arboriculteurs de la Vallée de Seine.

Abonnez-vous Imprimer
La production fruitière existe depuis des siècles dans cette partie de la Vallée de Seine. 
L'occasion d'une promenade pour goûter la star de la région : la pomme.
La production fruitière existe depuis des siècles dans cette partie de la Vallée de Seine. L'occasion d'une promenade pour goûter la star de la région : la pomme. - © Catherine Hennebert

La fameuse route des fruits du Parc naturel régionnal des Boucles de la Seine normande se prolonge désormais au-delà de Duclair et propose aux promeneurs un parcours de 62 kilomètres parmi les cours fruitières et les vergers de la Vallée de Seine. Le circuit se poursuit maintenant sur la boucle d'Anneville-Ambourville que le promeneur pourra découvrir en prenant le bac à Duclair pour repasser rive gauche. Cette extension de 34 kilomètres a pu se faire grâce aux partenariats du Parc avec la métropole rouennaise, la chambre d'agriculture, le département, les communes et les producteurs de fruits.
Ces derniers se sont bien appropriés cet outil touristique pour développer la vente de leurs produits à la barrière, une belle occasion de rencontrer les consommateurs et leur expliquer la culture fruitière, une activité ancestrale dans ce secteur. Une quinzaine de producteurs vendent à la barrière ou sur leur exploitation le long de cette route qui permet aussi d'apprécier un patrimoine paysager et architectural typique :  maisons de caractère, abbaye de Jumièges, grange dîmière d'Heurteauville, Manoir d'Agnès Sorel à Mesnil-sous -Jumièges...
La production fruitière existe depuis des siècles dans cette partie de la Vallée de Seine. Le climat y est propice et les falaises de craies protègent les arbres des vents froids.
Du 14ème au 16ème siècle, c'est la vigne qui domine. Ce sont les moines de l'abbaye de Jumièges qui la cultivent. Mais le vin est médiocre. De grandes régions viticoles françaises savent faire beaucoup mieux. Au 17ème les ceps de vigne sont alors remplacés par des pommiers et poiriers. Les pruniers, cerisiers seront implantés plus tard.

- © Catherine Hennebert

Développement de la vente directe
La route des fruits voit le jour à la fin des années 70, en même temps que la route des chaumières. Aujourd'hui, ces deux routes sont connues et reconnues et l'extension à la boucle d'Anneville-Ambourville, dont l'histoire est liée à l'arboriculture, semblait évidente à tous les partenaires. Jusque dans les années 1970, les terres agricoles de ce secteur étaient consacrées principalement à l'élevage et à l'arboriculture. Comme pour Jumièges, c'est le microclimat qui a favorisé le développement de la production fruitière. Dans les années 1970-1980, les arbres de basse tige ont remplacé les hautes tiges pour faciliter les conditions de travail, de récolte et de rentabilité. La production de pommes à couteau reste la plus importante et 99% de la production est commercialisée sur le territoire normand. La pomme à cidre était destinée à la consommation familiale. Le premier verger de pommiers à cidre destiné à la commercialisation apparaît en 1992 chez Gérard Lenormand à Heurteauville.
Plusieurs producteurs sont partenaires de cette extension de la route des fruits : l'Earl Landrin à Bardouville, la Ferme des Venelles à Bardouville, la Ferme de la cheminée tournante à Anneville-Ambourville qui renferme un pressoir de dimension impressionnante datant de 1778, les Vergers Annevillais à Anneville -Ambourville.
A cette occasion, une nouvelle brochure touristique sur la route des fruits a été éditée par le Parc et la chambre d'Agriculture. Elle permet de découvrir le nouvel itinéraire détaillé, la liste des 15 arboriculteurs vendant leurs fruits à la barrière ou en magasin, les jours de marchés locaux, quelques conseils de consommation...

Les communes de la route des fruits
- Notre-Dame-de-Bliquetuit
- La Mailleraye-sur-Seine
- Heurteauville
- Yainville
- Jumièges
- Le Mesnil-sous-Jumièges
- Yville-sur-Seine
- Caumont
- Bardouville
- Anneville-Ambourville
- Berville-sur-Seine
- Duclair
Dans le cadre de la valorisation de la route des fruits, le Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande et la chambre d'Agriculture de Seine-Maritime travaillent ensemble au développement d'animations et d'actions avec les arboriculteurs de la vallée de la Seine.

Les commentaires ont ete suspendus pour cet article

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les breves du journal
Prochaine breve

5 breve(s) � voir toutes