L'Union Agricole 10 juillet 2019 à 11h00 | Par sylvain gangneux

La moisson arrive un peu plus tôt que prévue avec les fortes chaleurs

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © reussir

Les moissonneuses batteuses sont entrées en action un peu plus tôt que prévu avec les fortes chaleurs de ces derniers temps. Les premières orges d’hiver ont été récoltés sans précipitation. Il est trop tôt pour faire un bilan. Nous allons connaitre les effets sur les grains de ce printemps froid suivi d’une période humide et des excès de chaleurs. Pour autant, nous ne sommes pas un département des plus touché par ces excès dans un sens comme de l’autre. Certains éleveurs devront encore faire face à une pénurie de fourrage. Ils appellent déjà à une certaine solidarité en ne broyant pas les pailles pour qu’il n’y ait pas de spéculation comme cela a pu être le cas l’année passée avec des « pailleux » venant notamment du nord de l’Europe. D’autre part, les premiers arrachages de lin se sont opérés dans le département voisin de l’Eure. A n’en pas douter, cela va suivre sur la Seine-Maritime. Pour rappel, il existe l’outil en ligne mis au point par ARVALIS Institut du végétal pour estimer les dates de stades du lin. http://www.visiolin.arvalis-infos.fr/

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui