L'Union Agricole 19 juin 2020 à 09h00 | Par Catherine Hennebert

La Maison Romain Brifault met son talent au service de la santé.

La maison Romain Brifault a répondu présente à l’appel lancé par le Département pour la fabrication de masques pour ses agents.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’entreprise a mis au point un appareil qui permet de confectionner des vêtements sur-mesure. A découvrir prochainement dans la boutique rouennaise.
L’entreprise a mis au point un appareil qui permet de confectionner des vêtements sur-mesure. A découvrir prochainement dans la boutique rouennaise. - © Catherine Hennebert

« Le département de Seine Maritime a bénéficié du savoir-faire et de la réactivité de la maison de couture Romain Brifault. Il nous a semblé important d’associer les entreprises du territoire à nos besoins de masques ». Le président du Département Bertrand Bellanger s’est rendu le 10 juin dans l’atelier du jeune styliste Romain Brifault, installé dans la maison familiale de Morgny-la-Pommeraye. Sur les 840 000 masques commandés par le Département pour ses agents et les organismes périphériques (centres médicaux-sociaux), 50 000 masques ont été fabriqués par la maison de couture dont la réactivité a été saluée par le président et la conseillère Hélène Brohy lors de leur visite à Morgny-la-Pommeraye.

 

Savoir-faire et réactivité

En mars, la filière mode a été approchée par la direction générale de l’armement pour fabriquer des masques afin d’éviter la propagation du Covid-19. Les ateliers de couture Romain Brifault ont répondu à l’appel et ont conçu et fabriqué un masque lavable bicouche, à usage non sanitaire de catégorie 1. « Nous en sommes à notre onzième semaine de fabrication de masques. Au fur et à mesure nous avons dû adapter les taux de filtration et de perméabilité qui ont évolué dans le temps. Aujourd’hui, nous fabriquons un masque qui a un taux de filtration de 96 % et qui est lavable 50 fois », explique Alexandre Brifault, le directeur général de l’entreprise. Avec 65 000 masques et 8 000 blouses fabriqués par semaine, le jeune homme précise qu’ils sont parmi les plus gros producteurs 100 % made in France.L’entreprise a donc tout recentré sur la production de masques et plus aucun vêtement n’a été confectionné depuis. Mais aujourd’hui, le marché ne demande plus de masques et des dizaines de milliers d’unités sont en stock, créant un trou dans la trésorerie. En attendant des réponses concrètes du gouvernement pour écouler tous ces masques, l’entreprise va désormais se recentrer sur son activité de confection de vêtement. Alexandre Brifault a d’ailleurs profité de la visite de Bertrand Bellanger pour présenter un peu plus dans le détail l’activité de l’atelier de couture. La maison de couture Romain Brifault c’est toute une famille qui s’est mobilisée autour de l’un des fils, Romain. Le jeune homme de 26 ans qui a été diagnostiqué autiste asperger à l’âge de 8 ans, a toujours eu un besoin de création. Son potentiel créatif est énorme mais le parcours est compliqué. Il découvre la mode et se dirige vers un bac pro « métiers de la mode et du vêtement » à la Providence de Rouen. Sa passion pour la couture et le stylisme ne l’a plus quitté.

 

Un talent artistique qui perce dans le milieu de la mode

Après un passage chez des grands couturiers parisiens, il crée sa propre maison de couture il y a 5 ans. Toute sa famille l’accompagne et lui permet de se consacrer entièrement à la partie artistique. Son talent créatif lui a valu déjà de belles récompenses et distinctions. Il a la volonté de créer des vêtements pour tous, femmes et hommes, qui s’adaptent à toutes les morphologies. Il définit son style comme épuré, structuré, très moderne. Le jeune homme s’est distingué en 2014 en créant un modèle de robe de mariée pour une femme en fauteuil roulant, présenté à son premier grand défilé à l’hôtel de Bourgtheroulde, à Rouen.Les vêtements créés par le jeune homme sont disponibles dans les ateliers de Morgny- la-Pommeraye, en attendant l’ouverture d’une boutique à Rouen. Le styliste vend également ses dessins et travaille pour d’autres marques telles Saint James et Le Parapluie de Cherbourg. Romain Brifault raconte son parcours dans un livre Ma différence est ma force écrit en collaboration avec Sébastien Bailly et qui se veut être un message d’espoir et de tolérance.


Sur rendez-vous au 06.52.38.58.56. Site : romainbrifault.fr

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui