La Haute-Loire Paysanne 16 octobre 2019 à 14h00 | Par Sophie Chatenet

La dialectique à l’épreuve du malaise paysan

Retour sur le Sommet de l'Élevage. Non résolument, le Chef de l’Etat ne pouvait pas passer, vendredi dernier, à Clermont-Ferrand, sans venir au Sommet de l’Elevage. Sa visite s’est muée en procession.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les échanges ont été parfois vigoureux avec les représentants professionnels, ici avec Yannick Fialip (Haute-Loire) et Thierry Jamot (Creuse).
Les échanges ont été parfois vigoureux avec les représentants professionnels, ici avec Yannick Fialip (Haute-Loire) et Thierry Jamot (Creuse). - © S. Chatenet

Viendra, viendra pas… Il aura fallu attendre, jeudi tard dans la soirée, pour avoir la confirmation de la venue d’Emmanuel Macron au Sommet de l’Élevage, le lendemain dès potron-minet. Depuis des semaines, on savait que le Chef de l’État était annoncé à Clermont-Ferrand, le 4 octobre, dans le cadre de la célébration du centenaire du journal La Montagne par le groupe Centre-France, mais sans avoir de certitude sur sa venue au Sommet.
Vendredi, dès l’aube, l’impressionnant déploiement de   [...]

 

» Lire la suite sur le site La Haute-Loire Paysanne

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui