L'Union Agricole 30 novembre 2017 à 12h00 | Par Simon Huet

L'entreprise agricole racontée aux élèves

Deux exploitants du département ont participé à la 18ème édition de la semaine « école-entreprise » organisée par le ministère de l'Education nationale et le Medef.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Des élèves du lycée du Golf à Dieppe avec Guillaume Burel sur son exploitation agricole à Drosay. (© Fanny Lemoine) Chez Guillaume et Aurélie Burel, à Drosay © FNSEA 76  © FNSEA 76 Chez Philippe Levavasseur, à Fresne-le-Plan © FNSEA 76  © FNSEA 76

Chaque année  depuis 18 ans, le ministère de l'Education propose aux collèges et lycées d'aller à la rencontre du monde de l'entreprise. Cette action, conduite avec le Medef*, vise à apporter aux jeunes une vision de ce qu'est le monde de l'entreprise, et d'en appréhender une facette particulière.
Ancrage territorial
Pour l'édition 2017, les instigateurs de cette journée ont souhaité mettre l'accent sur l'ancrage territorial des entreprises et leur implication dans le développement local. Quatre établissements du département ont choisi, en lien avec la FRSEA Normandie et la FNSEA 76 de faire découvrir le monde agricole à leurs élèves. Guillaume Burel, installé en Gaec avec sa femme en polyculture-élevage laitier dans le pays de Caux, et Philippe Levavasseur, lui aussi éleveur laitier sur le canton de Boos, ont ainsi reçu chacun deux classes les 21, 23 et 24 novembre. Au menu des visites, découvertes de l'exploitation, et approche globale de son fonctionnement.

Guillaume Burel
Guillaume Burel - © D.R.

Découverte du métier
Pour Guillaume Burel « ces visites sont de bons moyens de faire découvrir notre métier mais aussi de leur montrer que nous sommes nous aussi des chefs d'entreprises ». Souvent éloignés des réalités du monde agricole, les étudiants ont été attentifs aux explications données par les producteurs.
Au final, s'ils en savent un peu plus sur la culture du lin et la production de lait, les étudiants ont été aussi très surpris de voir à quel point les exploitations d'aujourd'hui sont connectées, modernisées, attentives aux attentes de la société et du consommateur.

Philippe Levavasseur
Philippe Levavasseur - © DR

Casser les idées reçues
« Les lycéens sont souvent surpris de découvrir tout ce qu'implique aujourd'hui le métier d'agriculteur. Je crois qu'on a réussi à leur montrer la réalité de notre métier, loin de ce qu'ils avaient en tête en arrivant » résume Philippe Levavasseur. L'ouverture des exploitations agricoles, aux jeunes notamment, est un moyen efficace de faire la promotion du métier et de casser ainsi quelques idées reçues. Ce genre d'initiative, comme d'autres, est à encourager. « On peut tous ouvrir nos fermes et participer ainsi à ces actions de communication simples et utiles à la profession », pense Guillaume Burel.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui