L'Union Agricole 16 mai 2019 à 12h00 | Par SYLVAIN GANGNEUX

L’entrepôt Metro de Rouen s’engage dans la démarche «éleveurs et engagés».

Lancée en 2015 par les éleveurs de la fédération nationale bovine (FNB), la démarche «éleveurs et engagés» continue de se diffuser auprès des acteurs de la distribution.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Metro Rouen a rejoint la démarche le 25 avril.
Metro Rouen a rejoint la démarche le 25 avril. - © S.G.

Le 25 avril dernier, Metro, le plus gros fournisseur de la restauration collective indépendante, a été le premier grossiste à rejoindre la démarche. « Ce qui nous a plu dans la démarche, c’est que le retour au producteur est contractualisé », explique Jean-Luc Grégoire, directeur de l’entrepôt Metro de Rouen. Ainsi, selon Patrice Faucon, président de la FNSEA 76, cette démarche doit permettre « de recevoir un complément, autour d’un euro par kilogramme, ce qui représente près de 450 euros supplémentaires par animal. Dans un contexte difficile pour les éleveurs bovins, c’est énorme ! ».
Pour Lionel Pailler, responsable de secteur frais de l’entrepôt Metro de Rouen, « l’origine France et l’approvisionnement local correspondent à une demande croissante des clients ». Le groupe a travaillé avec la FNB sur un cahier des charges un peu plus exigeant que celui d’« éleveurs et engagés » : animaux plus jeunes (moins de huit ans), plus de persillé, une maturation autour de 14-15 jours… Pour l’instant, le partenariat concerne cinq entrepôts – ceux de Rouen, Nantes, Caen, Rennes et Nanterre – sur de la viande de race charolaise. Mais la démarche a vocation à s’étendre à d’autres races et d’autres magasins.  Cet engagement est valorisé auprès des restaurateurs et une communication est réalisée pour que les restaurants puissent eux-aussi expliquer l’initiative, et répercuter une partie des coûts sur l’addition du client final.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

7 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui