L'Union Agricole 24 mai 2019 à 12h00 | Par Catherine Hennebert

Internet au service des éleveurs avec la carte du bien-être animal.

Au dernier salon de l'agriculture, Etienne Fourmont a présenté la carte du bien-être animal, une initiative pour contrer l'agribashing. Les éleveurs peuvent s'y inscrire facilement.

Abonnez-vous Imprimer
Phillippe Levavasseur décrit sa manière de conduire son élevage sur le site.
Phillippe Levavasseur décrit sa manière de conduire son élevage sur le site. - © Copie d'écran www.bienetre-elevage.fr


« L'initiative de David Forge, céréalier youtubeur en Indre et Loir, qui a créé le site
moissonneuse.fr, m'a donné envie de faire la même chose en élevage : créer une carte de France sur laquelle chaque éleveur peut se placer, expliquer ce qu'il fait pour le bien-être de ses animaux et proposer la visite de son exploitation » explique le jeune éleveur laitier.
« Le site moissonneuse met en relation les agriculteurs prêts à accueillir des voisins dans leur moissonneuse batteuse. J'aimerai que l'on puisse arriver à la même chose grâce à la carte ».

Le droit de répondre aux attaques
Etienne Fourmont produit du lait dans la Sarthe. Installé depuis 2006, il a un troupeau de 75 vaches laitières et 90 hectares de SAU. Depuis deux ans, il utilise beaucoup les réseaux sociaux, principalement Twitter, et il a une chaîne You Tube pour expliquer son métier et se donner le droit de répondre aux attaques. « J'ai créé la carte avec Google Maps. Chaque éleveur peut remplir un formulaire, présenter ce qu'il fait chez lui pour le bien-être de ses animaux, et fournir une photo. Il peut aussi préciser s'il ouvre les portes de sa ferme à la visite. Je suis informé de sa demande d'inscription et je le place sur la carte. C'est gratuit et très facile ». Aujourd'hui 150 éleveurs de toutes espèces animales sont inscrits sur la carte, dont 20 ouvrent leurs portes à leurs voisins. Etienne fait la promotion du site sur son compte Twitter et son passage dans différents médias permettent de la rendre plus visible auprès du grand public. Il est d'ailleurs passé dans l'émission de télévision

« C'est dans l'air » sur France 5 mardi 14 mai.
« Le but est d'offrir la possibilité aux éleveurs de communiquer sur leurs pratiques, en direct avec la population, sans filtres. Je me rends compte qu'au fur et à mesure nos messages portent et que nous sommes suivis sur les réseaux sociaux. Il y entre 50 et 100 visiteurs par jour sur le site. J'aimerai maintenant qu'il y ait plus d'éleveurs qui ouvrent leurs portes à la visite ».

En Seine-Maritime
Philippe Levavasseur fait partie des cinq éleveurs de Seine-Maritime qui sont inscrits sur la carte du bien-être animal.
Eleveur laitier à Fresne-le-Plan, il présente ce qu'il fait sur son exploitation pour le bien-être de ses animaux  : fourrages produits sur la ferme, au moins 250 jours de pâture par an, logettes paillées généreusement tous les jours, chaque vache porte un nom, actes de soins faits dans le calme et prise en charge de la douleur si cela est nécessaire. Enfin, il a souhaité mettre en avant le fait que ses animaux sont élevés par des passionnés.

Les commentaires ont été suspendus pour cet article

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui