L'Union Agricole 05 janvier 2016 à 08h00 | Par Laurence Geffroy

Hervé Morin préside la première assemblée de la Normandie

Elu président de Région le 4 janvier, Hervé Morin se rendra le 7 janvier dans la Manche pour expliquer son projet de politique agricole.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Hervé Morin, lors de son élection le 4 janvier 2016 à Rouen
Hervé Morin, lors de son élection le 4 janvier 2016 à Rouen - © lgeffroy

Elu à Rouen lundi 4 janvier avec 56 voix sur 102 (5 abstentions, 41 blancs et nuls), le premier président de la Région Normandie, l’Eurois Hervé Morin, a présenté ses priorités lors de la séance d’installation de l’institution qui s’est tenue  dans la capitale de l’ancienne Haute-Normandie. Les prochaines séances devraient avoir lieu à Caen, siège du nouveau conseil régional.

« Nous vivons un moment historique. Ce combat pour la réunification de la Normandie, [je le mène depuis] ma première victoire aux élections législatives il y a près de 20 ans », s’est exclamé Hervé Morin. Une nouvelle institution qui est à la fois très nouvelle et très ancienne, comme l’a souligné le doyen de la séance, Philippe Fouché-Saillenfest. « Nous retrouvons les limites géographiques du temps des Ducs de Normandie. En 1515, le Parlement de Normandie a eu des attributions élargies qui s’approchent des nôtres. C’est la Révolution française qui a supprimé tout cela au profit des Départements. ».

Origines rurales

Quatre heures plus tard, après ce rappel historique, les 34 membres de la commission permanente sont à leur tour élus, dont quinze vice-présidents. En agriculture, c’est Clotilde Eudier (Seine-Maritime) qui a été choisie. « Une exploitation agricole, c’est sept emplois indirects, l’agro-alimentaire, c’est plusieurs dizaines de milliers d’emplois dans des petites villes ou des bourgs-centres. C’est pourquoi, le 7 janvier, je me rendrai dans la Manche pour dire très clairement au monde agricole que l’agriculture est une priorité pour la majorité régionale. Clotilde Eudier et Xavier Lefrançois seront chargés de proposer au Conseil régional une politique agricole affichant très clairement des objectifs de compétitivité, de performance et d’innovation », a détaillé Hervé Morin.

Rappelant ses origines rurales, le nouveau président souhaite rechercher « l’équilibre territorial, entre les deux anciennes régions d’où le fait que l’Etat ayant installé la Préfecture de région à Rouen, le siège du Conseil régional sera à Caen, mais aussi équilibre entre les villes et les campagnes. C’est pourquoi j’ai demandé à Guy Lefrand, vice-président en charge de l’aménagement du territoire et des contrats territoriaux, de proposer un nouvelle démarche qui accordera plus aux territoires qui ont aujourd’hui le moins de ressources ». Hervé Morin a par ailleurs confirmé la création d’une agence qui travaillera sur l’attractivité du territoire, pour bâtir une marque Normandie.

« Nous n’avons pas le droit à l’erreur car la réunification normande est une chance formidable pour notre région. Elle corrige soixante ans d’une anomalie administrative qui faisait insulte au bon sens et à l’Histoire ». La nouvelle majorité (UDI-LR-Modem) s’engage sur « l’exemplarité », « la fin des tabous et des totems par l’évaluation des politiques publiques », « la politique du résultat » et « le contrôle de la dépense publique ». Sur ce dernier point, Hervé Morin a déclaré que « la Région doit réduire son train de vie pour investir davantage ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui