L'Union Agricole 01 décembre 2016 a 08h00 | Par Catherine Hennebert

Des concerts musicaux chez l'habitant

L'association «du son à la maison» propose des concerts chez l'habitant en milieu rural. Une belle occasion de découvrir la jeune scène normande dans une ambiance très conviviale.

Abonnez-vous Imprimer
Lieu insolite et intimiste, grand ou petit, à chaque concert sa personnalité (un salon, une grange, un jardin...).
Lieu insolite et intimiste, grand ou petit, à chaque concert sa personnalité (un salon, une grange, un jardin...). - © Bastien Tailfer

Assister à un concert chez l'habitant, dans une ambiance conviviale, près de chez soi. Découvrir des artistes locaux, des styles musicaux différents et partager un repas ensemble. C'est l'objectif de l'association « Du son à la maison » créée en février 2015 par Nicolas Vibert et Adrien Brunot.
« C'est un concept que j'ai ramené de Tourraine. L'association Bocal Mazik y est bien rodée et organise un concert par mois chez une famille qui accepte de recevoir musiciens et spectateurs chez elle le temps d'une soirée. Cela marche aussi très bien sur Paris. Je suis arrivé en Normandie par une mutation professionnelle et j'ai créé l'association avec Adrien qui est le vice-président. Nous sommes aujourd'hui une trentaine d'adhérents dont une quinzaine de bénévoles qui se mobilisent sur chaque concert. Nous organisons cinq concerts par an pour le moment, sur tout le territoire de la Seine-Maritime. Nous sommes aidés par la mairie de Saint-Valery-en-Caux, le département, le crédit mutuel de Saint-Valery et la radio Horizon » explique le président Nicolas Vibert.
Les artistes sont principalement de la région. Nicolas et Adrien aiment aller au concert et découvrir de jeunes artistes qui sont en voie de professionnalisation. Ils sont également conseillés par certaines salles de concert, comme le hangar 106, qui sont en relation avec le monde musical contemporain. Et puis certains artistes contactent directement « Du son à la maison ».  Ces intermittents du spectacle qui recherchent une visibilité sont salariés de l'association le temps du concert. Cette dernière paie l'artiste, la Sacem et les différentes taxes, comme une salle de concert. « Nous souhaitons une programmation variée au niveau des styles. Par exemple pour 2017, il y aura de la musique africaine, de la soul et de l'indian blues. Nous sommes actuellement en train de travailler sur la programmation 2018 ».

- © S. BADET

Ramener de la convivialité dans les campagnes
Une fois les artistes trouvés, il faut chercher des lieux d'accueil. Les premiers à avoir accueilli
« Du son à la maison » ont été Sophie et Matthieu Grenier sur leur exploitation de Saint-Vaast-Dieppedale. Sur les septs concerts organisés jusqu'à présent, quatre se sont déroulés chez des agriculteurs.
Il y a quelques conditions pour pouvoir accueillir : rendre possible l'accès aux toilettes, préparer un petit encas pour les artistes et les bénévoles avant le concert, prévoir un petit lieu de détente pour les artistes.
Les concerts ne sont pas privés. L'association souhaite qu'ils soient ouverts à tous. Quelque temps avant le concert, une campagne d'affichage est mise en place à 30 kilomètres autour du lieu de l'évènement. La programmation est annoncée sur le site Facebook suivi aujourd'hui par 200 personnes, ensuite le bouche à oreille fait le reste. La billeterie est en ligne sur la page Facebook. L'entrée est de 5 euros par personne et chacun apporte un plat qui est partagé après le concert. La capacité d'accueil est en général d'une quarantaine de personnes.
« Notre but est de promouvoir les musiques actuelles et de créer des lieux d'échanges et de convivialité en milieu rural. C'est pourquoi nous sommes toujours à la recherche de personnes qui souhaitent ouvrir leurs portes pour une soirée ».

A noter

Le prochain concert aura lieu en avril 2017 à Fontaine-Le-Bourg, 07.82.74.93.76, dusonalamaison@gmail.com, cotisation pour rejoindre l'association : 15 euros par membre et par an.

Les commentaires ont ete suspendus pour cet article

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les breves du journal
Prochaine breve

10 breve(s) � voir toutes