L'Union Agricole 11 octobre 2018 à 12h00 | Par Laurence Geffroy

« C’est aux femmes d’oser et aux hommes de les encourager. »

Pour que les femmes s’investissent davantage dans les organisations professionnelles, les hommes ont aussi leur rôle à jouer.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Pixabay


La journée du 15 octobre à Bois-Guillaume n’est pas réservée aux femmes. Au contraire. « Les hommes sont les bienvenus. Nous n’avons que des gens intéressants pour nos tables rondes : Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, mais aussi Fabienne Buccio, préfète de Normandie, Clotilde Eudier, vice-présidente du conseil régional, Sonia Boudet-Guth, administratrice d’Agrial, Marie-Ange Dubost, présidente de Groupama Centre Manche, entre autres », insiste Sylviane Lefez, présidente de la commission régionale des agricultrices de la FRSEA Normandie.
Bien qu’organisée dans le cadre de la journée internationale de la femme rurale, la conférence initiée par la FRSEA s’adresse surtout aux hommes. « Rester entre femmes n’a aucun intérêt. C’est la mixité qui permet des échanges fructueux. On apporte une autre vision car on se complète et on peut enrichir un projet ».

Laisser sa place
Pour faire bouger les choses sur le terrain, pour que les femmes s’investissent davantage dans les exploitations, dans les organisations syndicales, dans les organisations professionnelles, les hommes doivent parfois leur laisser la place et les encourager dans cette voie. « Josiane Béliard, par exemple, présidente de la section nationale des propriétaires ruraux de la FNSEA, a obtenu cette responsabilité parce que son mari l’a encouragée, explique Sylviane Lefez. Dans ma situation personnelle, c’est parce que mon mari allait chercher les enfants à l’école que j’ai pu continuer à assister aux réunions le soir et m’impliquer ». Pour l’élue seinomarine, le message est simple, il faut plus de femmes qui osent et plus d’hommes qui le permettent. Au niveau syndical, si la femme a obtenu certains acquis, comme le Gaec entre époux, le congé maternité, le statut d’exploitante, il y a encore du travail. « Aujourd’hui, les agricultrices le sont parce qu’elles ont choisi ce métier alors qu’avant, en tant que femmes d’agriculteurs, elles le subissaient », rappelle Sylviane Lefez. C’est la grande évolution du 21ème siècle. Mais des freins persistent. « L’accès au foncier, par exemple. Le propriétaire face à une femme ne peut s’empêcher de demander « mais que fait votre mari ? ». Les banques n’imaginent pas une femme conduisant un tracteur… Or nous avons autant notre place. Les cotes de travail ont été adaptées depuis longtemps ! ». Dans la société, pour approcher la parité, il est parfois nécessaire de mettre en place des quotas. « Il n’y a que comme cela qu’on a vraiment des femmes », regrette Sylviane Lefez. Parce qu’il faut lutter contre les préjugés.
« Il faut oser se former, être à l’aise pour prendre la parole, par exemple, cela s’apprend.  Il n’y a qu’à côtoyer Christiane Lambert, on repart boostée ». Pour celles qui hésitent encore à s’engager, celles qui l’ont fait sont unanimes : « Les rencontres, les échanges, c’est très enrichissant. On reçoit et on apporte. Rester dans sa ferme, enfermée, je n’aurais pas pu. »


Au programme

Lundi 15 octobre, auditiorium des organisations professionnelles agricoles, Chemin de la Bretèque à Bois-Guillaume (76).
14 h 15 : Christiane Lambert, présidente de la FNSEA.
Table ronde sur l’engagement des femmes dans le métier d’agricultrice.
Intervenantes : Maryse Hédouin, agricultrice retraitée ; Aline Catoir, jeune agricultrice ; Anne-Cornille-Dutremée, jeune agricultrice ; Fabienne Martin, directrice du lycée agricole de Saint-Lô Thère ; Caroline Guillaume, DRAAF de Normandie. Table ronde sur l’engagement des agricultrices dans la représentation professionnelle.
Intervenants : Jacqueline Cottier, présidente de la commission nationale des agricultrices de la FNSEA ; Clotilde Eudier, vice-présidente du Conseil Régional de Normandie ; Sonia Boudet-Guth, administratrice à Agrial ; Marie-Ange Dubost, présidente de Groupama Centre Manche ;
un invité surprise.
16 h 30 : conclusion par Christiane Lambert et Fabienne Buccio, préfète de Normandie.
L’après-midi se terminera par un verre de l’amitié.
Inscriptions : contact@frsea-normandie.fr

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui