L'Union Agricole 30 octobre 2015 à 08h00 | Par Amandine Guimas et Guillaume VItte pour le réseau AB des chambres d'agriculture de Normandie

Blé et triticale : résultats des essais en agriculture biologique

En 2015, les chambres d’agriculture de Normandie ont suivi deux sites d’essais pour identifier les espèces, variétés, et associations les plus adaptées à l’agriculture biologique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © cran

Pour les blés meuniers, le meilleur compromis rendement-protéines est décerné à Ghayta. Les triticales Kéréon et Jokari présentent les meilleurs rendements. Ces essais ont été réalisés avec l’ITAB (Institut Technique de l’Agriculture Biologique) et intègrent un réseau national d’essais.

Les blés meuniers : peu de protéines au rendez-vous

Cette année, globalement, les blés présentent peu de protéines.

Conditions de l’essai de l’Orne

13 variétés et 2 mélanges de blés meuniers ont été semés en microparcelles (3 répétitions), à 350 g/m², le 29 octobre 2014, à Courgeoût (61), après un triticale, dans des terres limono-argileuses. Le semis a été réalisé dans de bonnes conditions. L’essai n’a pas été fertilisé. L’emplacement choisi pour l’installation des microparcelles présentait une forte hétérogénéité, qui a impacté le dispositif (microparcelles sensiblement avantagées sur une partie de la parcelle) : attention donc à relativiser ces résultats. La récolte a eu lieu le 10 août.

23 q/ha et 9,8 % de protéines dans l’essai

Pour pouvoir comparer ces résultats départementaux avec les données d’autres essais, les rendements et les taux de protéines sont indicés pour chaque variété selon les moyennes (rendements et protéines) obtenues dans l’essai.

Les variétés productives

Parmi les variétés les plus productives, on retrouve : Energo, Attlass, Rubisko, et Hanswin. Lennox pourrait également rejoindre ce groupe.

Quelques résultats surprenants

Wiwa est habituellement plus productive que Saturnus, et Energo est plus productive dans l’Orne que dans d’autres essais réalisés dans le réseau ITAB, où il se situe non loin de Renan. Attention, en 3 ans d’essai, Energo n’a obtenu qu’une fois la qualité meunière. Il est bien couvrant et haut sur paille.

Les variétés à compromis « rendement - protéines »

On retrouve dans cette catégorie : Renan (variété de référence de cette catégorie) Skerzzo, Ubicus, et les mélanges de variétés. Ghayta, testé pour la 1ère année dans l’Orne, semble tirer son épingle du jeu, en réalisant le meilleur compromis rendement-protéines de l’essai.

Les variétés à protéines

Seules Togano et Wiwa obtiennent suffisamment de protéines dans cet essai pour prétendre à une valorisation en blé panifiable cette année. Saturnus (très sensible à la rouille jaune) fait habituellement partie de cette catégorie.

Triticale : une année favorable, dans la moyenne nationale de 60 q/ha

Conditions de l’essai en Seine-Maritime

11 variétés de triticale, implantées à Gancourt-Saint-Etienne (76), dans le pays de Bray. Les sols sont constitués d’argiles hydromorphes, avec 30 à 40 % d’argile. Néanmoins, les bonnes conditions à l’automne ont permis une implantation de qualité, avec 89 % de levée en moyenne. L’essai a été semé par l’agriculteur, en 3 blocs, sur des parcelles de 90 m², avec une très bonne homogénéité. Le précédent cultural était une luzerne de 2 ans. Le semis a été réalisé le 24 octobre, à 350 grains/m² et la récolte a eu lieu le 23 juillet.

Le désherbage a été effectué au printemps, avec 2 passages de herse étrille en mars.

Huit variétés entre 58 et 66 q/ha

Arrivent en tête de classement (voir graphique) Kereon avec un rendement de 66,5 q/ha, suivi de très près par Jokari une nouveauté prometteuse de 2014. En troisième position Exagon,  caractérisée par un très bon PS de 75,9 kg/hl, tout comme Tricanto mais avec un rendement inférieur de 2,2 q/ ha.

KWS Fido et Tremplin se situent en milieu de classement pour le rendement, malgré des notes relativement mauvaises en termes de sensibilité aux maladies. A l’inverse, les variétés Vuka et Larossa ont des rendements moyens, mais avec de très bonnes notes de résistance aux maladies. Dans cet essai, 3 variétés (groupe B et C) semblent plus sensibles aux maladies (septoriose et rouille jaune) : Torino, Grand-Val et Fredro, avec un fort impact sur leur rendement, inférieur à 50 q/ha.

Une paille à la hauteur

Une hauteur de paille qui a surpris les agriculteurs non bio venus visiter l’essai. La hauteur moyenne sur l’essai est de 107 cm, avec un maximum de 119 cm atteint par Tricanto. Ce que l’on peut retenir Le triticale, espèce rustique classiquement utilisée en 2ème paille dans les rotations bio et très couvrante à l’automne, bénéficie des progrès génétiques de variétés récentes : les quatre variétés les plus productives de cet essai ont été inscrites après 2010. Les très bons résultats obtenus en Seine-Maritime ont été confirmés dans le réseau national, tant en termes de rendement que de caractéristiques des variétés.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui