L'Union Agricole 09 novembre 2017 à 12h00 | Par Fanny Lemoine

Beau succès pour l'opération vérité sur la pénurie de beurre

A l'appel de la FNSEA et JA de Seine-Maritime, une centaine de producteurs sont allés à la rencontre des consommateurs pour montrer que la soi-disant pénurie de beurre par manque de matière première n'en était pas une.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
A Dieppe, Corinne Viard agricultrice à Saint-Martin-aux-Buneaux présente ses plaquettes de beurre. (© Sylvain Gangneux) A Gournay-en-Bray, devant l'Intermarché, dégustation de beurre fermier. © Fanny Lemoine A Yvetot, à l'Intermarché. Guillaume Cabot, président des JA a expliqué aux clients  l'absence de pénurie. © Clémence Lemonnier Au Havre, à l'entrée du village de la Transat Jacques Vabre, attroupement d'enfants pour les tartines de beurre aux pépites de chocolat. © Simon Huet Au Havre, une écrémeuse à l'ancienne était présentée au public. © Simon Huet  © FNSEA 76

A l'appel de la section lait de La FNSEA 76 et de JA 76, les producteurs laitiers se sont mobilisés ce vendredi 3 novembre pour dénoncer la guerre des prix entre grandes surfaces et industriels laitiers. Au programme  : dégustation et vente de beurre fermier. « Certaines GMS affichent en magasin que s'il n'y a plus de beurre dans leurs rayons c'est par manque de matière première. Mais rassurez-vous, il y toujours du lait et donc du beurre en France. La preuve avec notre vente de beurre aujourd'hui », expliquent les producteurs locaux aux passants.
Au total, plus d'une centaine de producteurs laitiers se sont retrouvés au Havre, à Dieppe, à Bapeaume-les-Rouen, à Yvetot ou encore à Gournay-en-Bray.
Au Havre, les agriculteurs, engagés dans cette action, ont apporté écrémeuse, baratte à beurre et même un veau dans le but de sensibiliser un maximum de public.
Les rencontres avec les consommateurs, compréhensifs et à l'écoute mais aussi sous le charme de la dégustation de beurre, ont permis un échange constructif avec les producteurs. « Je sais bien qu'en ce moment, il manque du beurre... Les rayons de grandes surfaces sont vides et j'en ai entendu parler dans les journaux mais le sujet est tout de suite plus clair quand il est expliqué par les producteurs eux-mêmes », affirme une cliente du magasin ravie de cette action.

Rencontre avec les directeurs des GMS
Les producteurs ont profité de cette action pour rencontrer les directeurs des grandes surfaces sur les différents sites. Un des directeurs affirme que tous les prix sont négociés au niveau national, et que lui, applique seulement le prix préconisé par le groupement.
Avec cette action symbolique de vente de beurre, les agriculteurs ont surtout souhaité dénoncer une nouvelle fois, la guerre commerciale que se livrent industriels et distributeurs, et rappeler qu'avec un marché du beurre porteur, les producteurs sont en droit d'attendre une plus juste rémunération de leur travail.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
Prochaine brève

10 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui