L'Union Agricole 02 novembre 2018 à 12h00 | Par Catherine Hennebert

« Maintenir l’identité fermière de notre charcuterie. »

Le guide gastronomique Bottin Gourmand en association avec le Crédit agricole lance la 4ème édition du concours Talents Gourmands. Deux éleveurs de Seine- Maritime sont lauréats dans la catégorie agriculture. La semaine passée, c’est l’élevage de la ferme d’Hougerville qui était présenté. Cette semaine c’est le tour de celui d’Olivier Blondel.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Avec Mathieu, Alexandre, David, David et Benoît, Olivier Blondel a une équipe motivée et soucieuse de la qualité des produits.
Avec Mathieu, Alexandre, David, David et Benoît, Olivier Blondel a une équipe motivée et soucieuse de la qualité des produits. - © Catherine Hennebert

Pour Olivier Blondel, le concours Talents Gourmands est une vitrine qui reconnaît la qualité de ses produits.
Sophie et Olivier Blondel ont ouvert leur magasin à la ferme en 2015. A l’époque, huit cochons étaient transformés toutes les semaines, valorisés dans la boutique de Grigneuseville, et trois salariés y travaillaient, bouchers-charcutiers et vendeuse.


Quarante cochons par semaine
Aujourd’hui, ce sont une quarantaine de cochons par semaine qui passent entre les mains de trois bouchers et deux charcutiers. Trois vendeuses sont à la boutique pour accueillir quelques 200 clients sur le vendredi et samedi. Les deux-tiers des porcs partent dans des magasins revendeurs en Seine-Maritime et région parisienne. Le jambon fermier de la ferme d’Hermesnil est d’ailleurs arrivé dans les assiettes des sénateurs à l’occasion de la semaine gastronomique.


Créer du lien avec les clients
En participant au concours des Talents Gourmands 2018, Olivier Blondel souhaite mettre en avant le développement de son activité tout en s’attachant à conserver une identité fermière. « Nous sommes allés plus loin dans la transformation de nos porcs et dans l’élaboration des produits, en proposant une gamme de 180 produits à partir d’un cochon. Mais nous avons tenu à rester fidèle à un savoir-faire qui révèle l’identité de nos produits. Nous sommes également très attachés à maintenir un lien fort avec nos clients. Aujourd’hui les huit postes nous ont permis de monter à 40 porcs par semaine mais surtout à continuer à bien faire les choses, se former techniquement et garder de la souplesse dans notre travail. J’ai une équipe jeune, solide et motivée en qui j’ai une entière confiance. »


Suppression des antibiotiques
La charcuterie est élaborée sans additif. Les porcs sont nourris sans OGM, avec une grosse base de céréales produites sur la ferme. La nouveauté est l’arrêt de la castration des mâles et la suppression des antibiotiques au sein de l’élevage. Plusieurs produits de la ferme d’Hermesnil ont été reconnus remarquables de goût par la marque « Seine- Maritime Terroirs » dont le jambon sec, le saucisson sec, le pâté normand, les rillettes ou le filet mignon.
Sophie Blondel se charge du travail administratif avec la partie revendeurs qui augmente. Olivier quant à lui est tous les jours dans le laboratoire avec l’équipe, s’occupe de la prospection commerciale, des livraisons.
« L’objectif aujourd’hui est de toujours développer la gamme, apporter plus de services aux clients, se réinventer en permanence. Nous souhaitons par exemple développer une gamme de saucisson sec pour approcher les professionnels de l’épicerie sèche ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les brèves du journal
5 brève(s) » voir toutes

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui