L'Union Agricole 27 septembre 2018 à 12h00 | Par Laurence Geffroy

A l’écoute du brame du cerf en forêt

La saison de reproduction bat son plein. C’est le moment de tenter sa chance pour écouter le cri de cet animal majestueux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le cerf est le plus gros mammifère des forêts françaises. Il peut peser jusqu’à 350 kg.
Le cerf est le plus gros mammifère des forêts françaises. Il peut peser jusqu’à 350 kg. - © © Luc Viatour


A la tombée de la nuit, le cerf se met à découvert pour pousser son fameux brame. La saison bat son plein jusqu’à début octobre. Il est donc plus facile en ce moment de croiser sa route en se repérant à son cri rauque. Un connaisseur différenciera même le brame de langueur, au brame de défi et au brame de triomphe selon qu’il soit court, long, ou plaintif. Mais pour cela, il est préférable de faire appel à un guide. Les chances d’observation n’en seront que meilleures.
Le cerf est le plus gros mammifère des forêts françaises. Il est donc impressionnant. Il mesure jusqu’à 1,50 m au garrot et pèse jusqu’à 350 kilos. Les plus vieux qui ont les plus beaux bois peuvent avoir neuf ans. Pendant cette période, les mâles vivent séparément et passent leur temps à séduire les femelles qui vivent en hordes. Leur objectif est de constituer un harem, de se reproduire avec le maximum de biches tout en éloignant les autres mâles.

Vingt individus
Les hardes peuvent alors être constituées de plus d’une vingtaine d’individus. On reconnaît le cerf adulte à ses bois qui tombent pour se reformer à la fin de l’hiver.
La période des amours peut conduire à d’impressionnantes bagarres. Car les cerfs deviennent agressifs et territoriaux. Au bout de dix à quinze jours de rut, ils s’épuisent et ont beaucoup maigri. Ils doivent alors reprendre des forces. En dehors de cette période de reproduction, le cerf vit en horde avec d’autres mâles, séparément des femelles et des petits de moins de trois ans.

Lyons-Vexin-et-Bray
Le massif forestier situé sur le territoire de Lyons-Vexin-et-Bray est l’un des endroits où entendre le brame. Cet espace occupe 10  700 hectares situés à cheval entre l’Eure et la Seine-Maritime. Il est géré par l’office national des forêts (ONF). Le brame du cerf peut aussi être entendu à Roumare, dans la forêt d’Eawy et à Beaumont-le-Roger où des sorties sont organisées par l’office de tourisme. Rêves de Bisons, à Muchedent, qui élève des cervidés, propose des soirées brame à 42 euros avec un repas. Pour ceux qui souhaitent augmenter leur chance d’observer le phénomène, ils peuvent pousser jusqu’à Chambord où des miradors permettent une meilleure observation.

Conseils pour les observer sans les déranger
Pour veiller à la tranquillité des animaux et à la sécurité des usagers, les forestiers conseillent de ne pas s’écarter des chemins forestiers autorisés, d’être le plus discret possible pour ne pas inquiéter les animaux, de ne pas rechercher le contact avec les cerfs, de ne pas emmener de chiens, même tenus en laisse, l’usage de lampes torches, de phares de voitures ou de flashes d’appareils photos est interdit. Pour ne pas effrayer les animaux, il vaut mieux éviter de porter des vêtements de couleur claire et faisant du bruit : K-Way, ciré, etc.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui