L'Union Agricole 21 septembre 2017 à 12h00 | Par Jean HIRSCHLER

2017 : l'agriculture normande reprend des couleurs

Le « Bilan d'automne » de l'économie agricole normande a été présenté mardi 26 septembre lors de la 6ème édition des rencontres « Economie et Marchés agricoles » à Rouen. Découvrez les grandes tendances de 2017.

Abonnez-vous Imprimer
- © Stocksnap

2016 avait emmené l'agriculture normande au fond du gouffre, 2017 lui redonne du tonus. Le « Bilan d'automne » de l'économie agricole normande a été présenté le 26 septembre après-midi dans le cadre des 6èmes rencontres « Economie et Marchés agricoles » à Rouen. Les différents volets de la conjoncture ont été passés en revue, tels qu'ils peuvent être appréhendés à ce stade de l'année. Une première évaluation chiffrée de l'évolution du revenu agricole normand a été présentée.
Les rendements reviennent à la normale
La moisson 2016 avait été catastrophique. Les évaluations disponibles pour 2017 montrent un retour à la normale voire un peu au-dessus, pour les céréales et le colza, dans l'ensemble des départements normands.  
Le blé tendre récupère ainsi 20 à 30 quintaux selon les départements, par rapport à 2016, avec en particulier une moisson qui s'annonce d'un bon niveau en Seine-Maritime. A l'opposé l'Eure retrouve tout juste son niveau décennal.
Le colza devrait dépasser son rendement habituel, en particulier dans le Calvados, l'Eure étant là aussi un peu en retrait (mais au-delà de sa moyenne décennale). Les prix des végétaux constituent un paramètre encore difficile à chiffrer à ce stade. Après s'être envolées en juillet, les cotations ont lourdement rechuté depuis.

Prix du lait, le compte est loin d'y être
Dans le secteur animal, le prix du lait au producteur est remonté, depuis un point bas atteint en septembre dernier. En 2017, il devrait avoir récupéré plus de la moitié de la baisse cumulée subie depuis 2014 (- 20 %).
Le marché de la viande bovine se redresse également : l'affaissement des prix en 2016 (- 5 %) devait beaucoup à l'afflux de réformes laitières consécutif à la crise dans ce secteur, phénomène maintenant dépassé. La remontée du prix en 2017 devrait à peine compenser la baisse de l'an dernier, sans combler les baisses antérieures.
La production porcine bénéficie pleinement de la hausse de prix du second semestre 2016, le prix moyen annuel 2017 devrait être en hausse de 10 % environ, après deux ans et demi en apnée.

Des économies sur les engrais
Côté charges, le prix de l'aliment, semble se stabiliser et affichera peut-être une très légère hausse après avoir baissé lentement mais régulièrement depuis plusieurs années.
La hausse sera plus marquée pour le carburant, probablement une dizaine de points de pourcentage. Seuls les engrais - poste conséquent - permettront une économie notable cette année, avec un prix en net recul (- 11 %). Les engrais qui se rattachent à la campagne 2017 sont en effet ceux achetés depuis juillet 2016, dans une période de creux pour le marché du gaz et des engrais azotés.
La résultante de tous ces mouvements sera sans nul doute favorable. Les rencontres « Economie et marchés agricoles » délivrera une estimation chiffrée des effets connus à ce stade de l'année sur le revenu agricole normand.

Table ronde
Outre la présentation du bilan d'automne de l'agriculture normande, la journée s'est déroulée sous forme de deux tables rondes : filières végétales et agroalimentaire normand. On peut noter l'intervention d'Haropa, Senalia, Union comlin, le comité régional des céréales, la laiterie du Pont Morin, Agrial, Graindorge, la cidrerie traditionnelle du Perche et Tartefrais.

Mardi 26 septembre 2017, de 14 h à 17 h, Amphithéâtre de l'Union portuaire rouennaise, 66 quai de Boisguilbert. Entrée gratuite. Inscription en ligne http://www.chambre-agriculture-normandie.fr/pep-export/


Les commentaires ont été suspendus pour cet article

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Union agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui